Les médias parlent du SCO

Pour sa dernière saison au SCO, le principal fait d'arme de Tosi aura été d'éliminer l'OM au Vélodrome en Coupe de France.
Avatar de l’utilisateur
Cisco
Administrateur
Messages : 14160
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 12:42 pm
Localisation : Trélazé

Messagepar Cisco » ven. 13 mai, 2005 8:12 am

Dernier message de la page précédente :

Articles du jour du Télégramme, par Yves Joncour Retrouvez les informations du Télégramme sur : http://www.bretagne-online.tm.fr Image Une défaite condamnerait quasiment les Angevins ( 13/05/2005 ) Image Tony Heurtebis fera face à une équipe angevine très motivée. (Photo Jean-Michel Louarn) Jean-Pascal Beaufreton aurait certainement préféré affronter son ancien club - il garda les buts brestois lors de la saison 1994-95 - dans de toutes autres circonstances. Ce sont les problèmes de santé connus par Noël Tosi depuis une dizaine de jours qui ont conduit l'omnipotent président du SCO, Patrick Norbert, à lui confier la gestion de l'équipe pour cette rencontre si lourde d'enjeu. Le SCO sur sept matchs sans victoire Si l'équipe angevine n'a jamais eu de véritable marge de manœuvre dans ce championnat, sa position très inquiétante dans la zone de relégation est la conséquence de sept rencontres consécutives sans succès. Pire : à côté de quatre nuls, deux de ses trois défaites ont été concédées au stade Jean Bouin sur la marque de 2-0 face au Mans et au Havre. Beaufreton est donc chargé de sonner le tocsin. « La mobilisation devant être générale, je ne livrerai que deux heures avant le match les seize joueurs choisis dans une liste de vingt-deux ». Mais il y a fort à parier que le groupe aligné pour le dernier déplacement à Grenoble (0-0) sera en grande partie reconduit. C'est-à-dire toujours sans Dussart et Gourvennec, absents pour des raisons assez obscures, mais aussi sans Cygan (entorse de la cheville). « Il reste neuf points à prendre et je crois fermement à notre sauvetage », affirme l'ancien gardien stadiste. « Brest possède une très bonne équipe face à qui seule la victoire sera importante. En raison d'un goal-average défavorable par rapport à tous nos voisins au classement, la défaite en tout cas nous condamnerait ». Quels changements ? Les Brestois ne sont bien sûr pas en proie à une telle angoisse. Mais le match mal négocié face aux Troyens a laissé un goût amer à Albert Rust : « Notre jeu n'a vraiment pas été terrible devant un adversaire qui nous était supérieur techniquement mais que nous aurions dû battre en première mi-temps. Il y a eu beaucoup de déchets, un peu de suffisance chez certains joueurs, un manque d'esprit d'entreprise chez d'autres ». A l'exception de Morestin qui supplée Oliveira (suspendu), c'est pourtant le groupe de lundi qui a pris hier la direction de l'Anjou. « Mais il pourrait y avoir plusieurs changements dans l'équipe de départ », laisse planer Rust. « Je retiendrai les joueurs les plus motivés, car notre projet est de remporter ce match comme les deux derniers face à Lorient et Nancy. Une forte pression pèsera sur les épaules des Angevins, dont le besoin de points est énorme, et il s'agira en premier lieu de bien répondre présent dans les duels, avant de penser à mieux ». Yvon Joncour ------------------------------------------------------------------------------------ Ce soir (20 h), stade Jean-Bouin - ANGERS : Lucas (Lachuer), Kipré, Portillo, Grimaldi, Djellabi, Bédrossian, Stassin, Traoré, Norbert, Ognjenovic, Théréau, Rami, Adamski, Obbadi, Moussi. - BREST : Heurtebis (Chauray), Bourgis, Massot, Forest, Morestin, Elzéard, Ramond, Grondin, Auriac, Kata, Guégan, Boulanger, Fortuné, Malm, De Carvalho.
Suivez le compte tweeter du forum ! => https://twitter.com/SCO_1919
Avatar de l’utilisateur
scomino
Scoïste, enfin !
Messages : 2253
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 8:01 am
Localisation : Angers
Contact :

Messagepar scomino » sam. 14 mai, 2005 7:04 am

Image Image <<Football : Le Sco assure l'essentiel, un brin d'espérance>> samedi 14 mai 2005 Ligue 2 : les Angevins accrochent enfin une victoire devant Brest (1-0) Les Angevins ont assuré l'essentiel hier soir en s'imposant devant Brest, de justesse. Ils restent mathématiquement dans la course au maintien, lequel se jouera à Sedan dans huit jours et devant Châteauroux à Jean-Bouin dans une quinzaine. La phrase est claire et elle résume complètement la tension de la soirée. « Si nous n'avions pas gagné devant les Brestois, c'était fini. » L'entraîneur par intérim du Sco, Jean-Pascal Beaufreton possède le sens de la synthèse. Le succès venant, ce n'est donc pas terminé pour Angers qui peut encore espérer le maintien. Celui-ci passera sans aucun doute par la conquête de trois et plus concrètement de quatre points en deux rencontres. Un challenge d'enfer mais un challenge qui est tout de même encore présent. Ce qui est le principal. « Ce qui est intéressant, poursuit Beaufreton, c'est que nous avons tout de même présenté un jeu à peu près cohérent devant une grosse équipe tout de même et qui n'était pas venue pour faire de la figuration. Cette victoire est vraiment importante et c'est celle d'un groupe. Même si les pieds des joueurs ont parfois été fragiles, ce qui est compréhensible vu l'ambiance actuelle, nous avons tout de même été entreprenants. Il va falloir s'appuyer pour les deux rencontres qui restent, sur cet état d'esprit. » Car c'est bien sûr ce plan qu'Angers s'est imposé, en résistant ensuite après la pause. « Nous étions sans doute un peu fatigués, un peu moins saignants que d'habitude. » le capitaine brestois et ex-Angevin Olivier Guégan. « Mais la victoire du Sco est méritée. J'espère que le club angevin se maintiendra car il s'est imposé, contre nous, dans les duels. » Des propos confirmés par Albert Rust, son entraîneur. « Notre force habituelle, c'est le collectif. Nous avons évolué un cran en dessous en ce sens même si nous nous sommes un peu réveillés après la pause. Nous avons eu des occasions, plus qu'Angers, ne semble-t-il et nous n'avons pas bénéficié d'un penalty. Mais bon... » Quant à Arnauld Lucas, grognard parmi les grognards, lui qui est au club depuis 8 ans et qui était titulaire pour la seconde fois consécutive, il concluait ainsi. « Nous avons fait du jeu tout de même, nous avons eu des mouvements, nous avons eu l'envie. C'est bien dans les circonstances actuelles alors que cela n'était pas arrivé depuis longtemps. » Longtemps, c'est bien le mot du jour. Car la dernière victoire d'Angers remonte au 4 mars face à Amiens (3-2). J.-F. C.(lire le compte rendu en Sports généraux)
"L'expérience, ce n'est pas ce qui arrive à un homme, c'est ce qu'un homme fait avec ce qui lui arrive."
Aldous HUXLEY

Image
Avatar de l’utilisateur
scomino
Scoïste, enfin !
Messages : 2253
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 8:01 am
Localisation : Angers
Contact :

Messagepar scomino » dim. 15 mai, 2005 6:53 am

Image Image <<Football : L'opération maintien d'Angers toujours d'actualité>> Dimanche 15-05-05 Image La fin de match aurait pu être belle pour le Sco, qui avait conquis un succès après sept rencontres sans victoire. Elle a malheureusement été entachée par une échauffourée (ici le président du Sco retenu par Stéphane Caristan) qui opposa Patrick Norbert à son ancien capitaine Olivier Guégan. Triste image. Marc Roger LIGUE 2. En s'imposant devant les Brestois, le Sco s'est ménagé une ouverture vers le maintien. Il lui reste deux rencontres, face à des équipes (Sedan et Châteauroux) qui ont l'esprit ailleurs, pour peaufiner son opération sauvetage.Angers1Théréau (41')Brest0 Dans ses soubresauts et ses malheurs, Angers a tout de même de la chance. Dans un sens, il se l'est forgée en s'imposant devant Brest. Tout autre résultat aurait condamné le Sco à une descente à l'étage inférieur. Il reste donc maintenant à Stassin et à ses coéquipiers deux rencontres pour se tirer de ce mauvais pas. Et là où tout tombe bien, ils les joueront contre des formations qui ont sans doute la tête ailleurs. A Sedan, vendredi prochain, ce n'est pas la venue des Angevins qui fait l'actualité mais la finale de la Coupe de France contre Auxerre que le buc ardennais doit disputer début juin. C'est un autre met, en effet. Contre Châteauroux, le 27 mai à Jean-Bouin, pour le baisser de rideau, Angers n'affrontera pas non plus une formation surmotivée par l'événement et dont la sérénité est altérée, en plus, par le départ programmé de Victor Zvunka. La preuve, les Castelroussins viennent de se prendre un 3-0 sec à Dijon. Ces deux victoires, bien sûr, il faudra tout de même aller les chercher. Mais les circonstances seront peut-être favorables donc. « Il va falloir se dépouiller », notait d'ailleurs juste après la victoire devant les Finistériens, Karim Djellabi. « Nous avons retrouvé un jeu plus cohérent et nous n'avons pas commis d'erreurs », relevait pour sa part Jocelyn Gourvennec, revenu en grâce après son exil isérois. Un Gourvennec qui pense que le salut viendra du jeu puisque le profil de combattant que l'équipe angevine avait l'an passé n'est plus duplicable. Avec des éléments comme l'ex-Nantais, comme Stassin, Obbadi, Ognjenovic, Bédrossian, Djellabi, à l'indéniable solidité technique, les arguments ont effectivement changé. « Nous devons nous appuyer sur cette façon de faire avec conviction », traduisait l'entraîneur intérimaire, Jean-Pascal Beaufreton. Avec implication et solidarité aussi. Pour que l'espérance qui s'est dessinée vendredi se tranforme en délivrance, après une saison pour le moins stressante à tous les niveaux et vraiment oppressante y compris pour les joueurs et le staff technique. Jean-François CHARRIER. Noël Tosi, qui est en arrêt de travail jusqu'à aujourd'hui, ne sait pas encore s'il reprendra le chemin des terrains, cette semaine. Il ne sait rien non plus de son futur proche au club, puisqu'il n'a pas eu de nouvelles de son président depuis lundi dernier.
"L'expérience, ce n'est pas ce qui arrive à un homme, c'est ce qu'un homme fait avec ce qui lui arrive."
Aldous HUXLEY

Image
Avatar de l’utilisateur
manu49
Junior
Messages : 658
Enregistré le : lun. 24 mai, 2004 6:38 pm
Localisation : 94

Messagepar manu49 » dim. 15 mai, 2005 9:01 am

ANGERS, 14 mai (AFP) Ligue 2 - Le président d'Angers s'en prend aux journalistes Patrick Norbert, président d'Angers (L2 de football) a dénoncé "la dictature de cette poignée de journalistes irrespectueux et insultants qui érigent leur privilège en pouvoir" dans "jour de SCO", fascicule officiel de son club distribué les jours de match au stade. Dans un édito intitulé "le SCO a toujours les cartes en mains", le dirigeant angevin estime qu'"il faudra bien un jour que le SCO se libère de la dictature de cette poignée de journalistes irrespectueux et insultants qui érigent leur privilège en pouvoir". "N'en déplaise à certains (...) le SCO est en L2, ajoute-t-il. Prétendre le contraire (...) est irrespectueux". "Le SCO n'a plus le choix, s'il veut grandir il devra prendre ses distances avec ces individus qui ne cessent depuis des années, sans relâche, saison après saison, président après président, de pourfendre ce club pour lequel ils n'ont ni respect ni attachement", poursuit-il, avant de conclure: "En attendant, place au sport et au SCO qui a toujours les cartes en mains". Cet exemplaire de "Jour de SCO" a été distribué dans le stade avant Angers-Brest (1-0), vendredi lors de la 36e journée de L1 de football. A deux journées de la fin du Championnat Angers est 18e (sur 20) de L2, et donc en position de relégable en National. © 2005 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. Dans certains pays, cela s'appelle une dictature.... Quand on voit son attitude à la fin du match, parfaitement relatée dans le CO de ce jour, merci (bis, ter x4....) pour l'image du club !!!
Avatar de l’utilisateur
pj328
Professionnel
Messages : 1895
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 8:07 pm
Localisation : Angers

Messagepar pj328 » dim. 15 mai, 2005 11:24 am

Ce post est réservé aux articles uniquement. Les commentaires sont à poster sur les autres thread. Merci.
Avatar de l’utilisateur
Cisco
Administrateur
Messages : 14160
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 12:42 pm
Localisation : Trélazé

Messagepar Cisco » dim. 15 mai, 2005 2:02 pm

Articles du jour de la Nouvelle République, par Frédéric Michel Retrouvez les informations de la Nouvelle République sur : http://www.nrco.com/ Angers entretient l’espoir ( 14/05/2005 ) Les Angevins Djellabi et Obbadi ont retrouvé un Olivier Guégan toujours aussi fringant, mais cette fois sous le maillot brestois. (Photo cor. NR, Michel Durigneux) En empochant face à Brest sa première victoire depuis deux mois, le SCO s’est relancé dans la course au maintien. Angers SCO : 1 Stade Brestois : 0 Drôle d’ambiance pour une rencontre. Un coach mal en point, un président qui compose l’équipe, un entraîneur des gardiens sur le banc de touche et une situation comptable alarmante. N’en jetez plus ! C’est dans cette atmosphère particulière que le SCO se devait hier de l’emporter face à Brest pour continuer à croire au maintien. Dès l’entame, la morosité pèse sur les débats. Trop crispés, les Angevins pèchent d’abord par excès de précipitation. D’un tir croisé, le puissant Fortuné donne le frisson à Lucas, titularisé en lieu et place de Lachuer (15ème). Angers finit par montrer le bout de son nez par l’intermédiaire d’Ognjenovic, taclé in extremis dans la surface (18ème). Brest repart de l’avant. Auriac, très actif, trouve De Carvalho dans la surface. La tête de l’ex-Sochalien est contrée par Grimaldi. Piqués au vif, les Angevins se procurent leur meilleure occasion. Suite à un raté d’Elzéard, Théréau déboule côté droit et sert Gourvennec à ras de terre. Mais Heurtebis, bien sorti, repousse fermement la tentative du meneur scoïste (35ème). Un nouveau numéro du remuant Ognjenovic, sur le flanc gauche, permet à Gourvennec de placer une frappe tendue qui flirte avec le poteau d’Heurtebis. La vista d’Ognjenovic Le prélude à l’ouverture du score. Bédrossian brosse son centre, Ognjenovic remet subtilement dans l’axe et Théréau fusille Heurtebis de la tête (41ème). La fin d’une interminable période de disette offensive pour le SCO. Et le début de l’espoir ? Les Angevins attaquent la seconde période avec prudence. Kipré, très en vue, fait admirer sa pointe de vitesse. M. Rodolphe enfile les cartons jaunes comme d’autres les perles dans un match pourtant très correct et Patrick Norbert inaugure sa casquette de président-entraîneur en passant des tribunes au banc de touche… Le jeu, lui, n’offre rien de transcendant. Gourvennec frappe de loin tandis que Lucas sort avec à-propos dans les pieds de De Carvalho puis de Boulanger. Esseulé sur le front de l’attaque, Ognjenovic se démène pour créer des brèches. Le chrono tourne. Entre faire le break et préserver l’essentiel, le SCO semble avoir choisi la deuxième solution. Les Armoricains poussent. Sans grande conviction, à l’image de cette frappe de De Carvalho (74ème). Le SCO frôle même la correctionnelle quand Portillo fauche Fortuné dans la surface (77ème). M. Rodolphe n’a rien vu. Heureusement pour Angers. Stassin harangue le public, mais une reprise de Bourgis (88ème) rappelle que rien n’est acquis. Ultime poussée, ultime frisson. De Carvalho frappe en force, mais Lucas s’interpose (91ème). Cinq minutes de « rab » n’y changent rien. Le SCO tient une victoire qui rime avec espoir. Frédéric MICHEL La fiche technique - Mi-temps : 1-0 A Angers, stade Jean-Bouin. 4.105 spectateurs. Arbitres M. Rodolphe assisté de MM. Dauphin et Plancon. Buts : Théréau (42) pour Angers. Avertissements : Grimaldi (33), Stassin (54), Gourvennec (55), Obbadi (62), Lucas (94) à Angers ; Grondin (24), Guégan (49), Malm (54) à Brest. Angers : Lucas - Kipré, Portillo, Grimaldi, Djellabi - Gourvennec (H. Traoré 85), Obbadi, Stassin (cap.), Bédrossian (L. Norbert 89) - Théréau, Ognjenovic (Rami 77). Ent. : Noël Tosi. Brest : Heurtebis - Elzéard (Massot 36), Morestin, Forest - Bourgis, Auriac (Kata 66), Guégan (cap.), Grondin (Boulanger 55) - De Carvalho, Malm, Fortune. Ent. : Albert Rust. Tosi convalescent Victime d’un malaise il y a une quinzaine de jours, Noël Tosi souffre toujours d’hypertension. "J’espère que les gars vont gagner, a-t-il confié hier au téléphone. Ca m’enlèverait un poids". Jean-Marc Nobilo ayant refusé de le suppléer, c’est Jean-Pascal Beaufreton qui était hier sur le banc de touche. Une situation qui pourrait perdurer jusqu’à la fin de saison.
Suivez le compte tweeter du forum ! => https://twitter.com/SCO_1919
Avatar de l’utilisateur
Cisco
Administrateur
Messages : 14160
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 12:42 pm
Localisation : Trélazé

Messagepar Cisco » dim. 15 mai, 2005 2:04 pm

Articles du jour du Télégramme, par Yves Joncour Retrouvez les informations du Télégramme sur : http://www.bretagne-online.tm.fr Image ANGERS - BREST (1-0) Brest : redorer son image ( 14/05/2005 ) Image ANGERS - BREST (1-0). Kata pris en tenaille par Norbert et Rami : l'image d'un Stade Brestois poussif qui devra se ressaisir face à Lorient, vendredi. (Photo Hot Sports) En les faisant passer du quatrième au cinquième rang du championnat, la défaite endurée au stade Jean-Bouin a eu pour les Brestois des conséquences très relatives, alors qu'elle aurait eu une portée dramatique pour les Angevins. Mais la façon dont les Stadistes sont tombés dans le jeu de leurs adversaires, qui engageaient lors de ces 90 minutes une bonne part de leur avenir en L2, et donc dans le panneau, a été bien décevante. On ne s'appesantira pas davantage sur l'ambiance délétère dans laquelle baigna la rencontre, ni sur un arbitrage jugé « parfaitement incohérent » par Michel Jestin, voire « folklorique » par Albert Rust. Mais plutôt sur les lacunes affichées par le groupe brestois, dont les seules bonnes séquences se situèrent en début et en fin de rencontre. « Pas à son niveau habituel » La présence d'entrée de jeu de trois attaquants (Fortuné, Malm, De Carvalho) était porteuse de promesses, étayées d'ailleurs par les bonnes ébauches offensives des quinze premières minutes. Mais le manque de réalisme et un quadrillage du jeu de moins en moins étroit ne firent qu'inciter les Angevins à sortir plus résolument de leur zone et à prendre des risques, avec la réussite que l'on sait pour Théréau à la 42 e minute. « L'équipe n'a pas évolué à son niveau habituel à l'extérieur », considérait, avec amertume, le président brestois. « Elle a abandonné dans ce match ses vraies valeurs, l'enthousiasme, la combativité et la solidarité », abondait Philippe Goursat. Et le constat n'était guère différent de la part d'Albert Rust : « Notre grande force depuis le début de saison n'est pas fournie par des qualités individuelles ou techniques, mais elle est avant tout collective. Avec des joueurs qui ont eu pour habitude de défendre et d'attaquer ensemble, de former un vrai bloc. Mais, dans ce match, il n'y a pas eu le même don de soi, la même synchronisation dans les phases de relance ou lors de certains replacements défensifs, le but d'Angers étant le résultat d'une grosse faute d'inattention et de marquage ». Le piment du derby Dans les quatre dernières rencontres Brest n'a récolté que trois points. Bien que le rêve de la montée ait été en grande partie balayé par les nuls concédés devant Montpellier et Dijon, le comportement des Stadistes dans ces deux rencontres avait été honorable. On ne peut pas en dire autant de leurs deux productions face à Troyes et Angers. La première déception de la semaine était imputable pour Rust à « un manque flagrant de rythme, après une longue coupure de dix-huit jours qui nous a fait beaucoup de mal ». La seconde s'explique pour le coach brestois par « une petite décompression finalement assez naturelle, suite à la perte d'un grand objectif. Par un état d'esprit moins solide au moment où certains joueurs sont sollicités par d'autres clubs ». Ne possédant que trois longueurs d'avance au maximum sur trois ou quatre poursuivants, le Stade Brestois court le risque (et le regret) de finir la saison à une place sensiblement plus anonyme que celles occupées depuis le début de saison dans le premier tiers du groupe. Si, avant le voyage à Nancy, le derby face à Lorient, vendredi prochain, ne lui offrait une belle occasion de redorer son image. Et de « se faire pardonner », espère Michel Jestin, d'un match aller calamiteux où il a enregistré son plus net revers de la saison (3-0). Saura-t-il la saisir ?
Suivez le compte tweeter du forum ! => https://twitter.com/SCO_1919
Avatar de l’utilisateur
manu49
Junior
Messages : 658
Enregistré le : lun. 24 mai, 2004 6:38 pm
Localisation : 94

Messagepar manu49 » lun. 16 mai, 2005 7:14 am

Le plus dur reste à faire ( 16/05/2005 ) Les Angevins ont gagné le droit de croire au maintien en battant Brest (1-0). Il faudra pour cela gagner les deux derniers matches. Et faire abstraction de ce qui se passe en coulisses… Fini les comptes d’apothicaire. En disposant de Brest à la force de leur courage, les Angevins sont redevenus maîtres de leur destin. S’ils s’imposent deux fois lors des deux dernières rencontres, à Sedan vendredi puis contre Châteauroux le 29 mai, ils se maintiendront quoi qu’il arrive en Ligue 2. En cas de nul ou de défaite, en revanche, l’affaire sera bien plus compliquée. Le SCO devra alors compter sur d’hypothétiques faux-pas de ses adversaires directs. Au premier rang desquels Créteil, victorieux samedi d’un match crucial à Clermont (0-1), et Reims, qui reçoit… Clermont vendredi. La mission angevine est donc simple : empocher six points sur six. Stéphane Stassin, capitaine exemplaire, a sa petite idée pour y parvenir. « Si on a le même comportement lors de nos prochains matches, lâchait-il dans les vestiaires, je pense que l’on peut engranger neuf points sur neuf. Avec une telle conviction, un tel esprit d’équipe, ça va payer, j’en suis sûr. On avait bien bossé à l’entraînement et on avait notamment insisté sur l’envie de se battre les uns pour les autres. Ce match était capital, on le savait, et on a tenu le choc jusqu’au bout. » Ce discours volontaire ne doit pas masquer les récurrentes difficultés éprouvées par le SCO. Avant que Théréau ne délivre les siens sur un superbe service d’Ognjenovic face à Brest, Angers n’avait pas marqué depuis le 1èmer avril (penalty de Gourvennec à Reims), le dernier but inscrit dans le jeu remontant au 18 mars (Dussart contre Créteil). Or pour battre Sedan et Châteauroux, il faudra marquer plus d’un but. Atmosphère surréaliste Surtout, l’atmosphère qui règne actuellement au club confine au surréalisme. Souffrant depuis un mois, Noël Tosi, très marqué par la délicate situation du SCO, était jusqu’à hier en arrêt de travail. Toujours entraîneur -officiellement-, il n’a pas eu de nouvelles de son président depuis une semaine. Prendra-t-il encore place sur le banc angevin, où Jean-Pascal Beaufreton l’a remplacé face à Brest ? Rien n’est moins sûr. Certes, Patrick Norbert n’a jamais caché qu’il participait à l’élaboration de l’équipe, en concertation avec l’entraîneur, qui gardait selon lui le dernier mot. Mais depuis le match à Grenoble, le président a lui-même avoué prendre personnellement en charge la composition d’équipe. Un rôle de président-entraîneur plutôt inédit et susceptible de semer le trouble dans l’esprit de certains joueurs ou membres du staff. Vendredi, juste après le coup de sifflet final, un drôle d’épisode est également venu alimenter le feuilleton si particulier de la vie du SCO. Descendu de la tribune présidentielle au banc de touche à la mi-temps, Patrick Norbert a bien failli en venir aux mains avec le staff armoricain. Tandis qu’Olivier Guégan, capitaine angevin l’an passé et désormais capitaine brestois, revenait aux vestiaires, le président angevin s’est posté en travers de son chemin. Albert Rust, l’entraîneur breton, l’a alors repoussé vigoureusement. Sans la prompte intervention de Stéphane Caristan, le préparateur physique du SCO, qui a repoussé son président sur une quinzaine de mètres, difficile de dire ce qui aurait pu advenir. Le ton est ensuite monté dans le couloir des vestiaires, où la présence policière témoignait de l’ambiance pour le moins tendue. Si le SCO ne jouait pas sa survie en Ligue 2, on pourrait presque en sourire… - Frédéric MICHEL © Copyright La Nouvelle République 2005
Avatar de l’utilisateur
scomino
Scoïste, enfin !
Messages : 2253
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 8:01 am
Localisation : Angers
Contact :

Messagepar scomino » lun. 16 mai, 2005 8:24 am

Image Image <<Football : Cyril Théréau a retrouvé le sourire>> Lundi 16-05-05 LIGUE 2. ANGERS. En marquant l'unique but du match face aux Brestois, Cyril Théréau a mis fin à une disette angevine de 401 minutes. Cette réalisation permet au Sco d'y croire encore. Image Cyril Théréau marque son troisième but sous les couleurs d'Angers en championnat. Un but qui vaut de l'or.Georges Mesnager Arrivé à la trêve d'Orléans (CFA), Cyril Théréau a causé une certaine sensation en se distinguant presque naturellement et très vite à la pointe de l'attaque angevine. Un but en coupe de France à Marseille, un autre contre Dijon huit jours après, le longiligne attaquant démarrait fort. Et même si ensuite il resta muet jusqu'au début mars et sa réalisation face aux Amiénois, ses productions étaient tout de même intéressantes sur un plan collectif. Mais passer du monde amateur à celui des pros n'est pas si simple. Théréau (22 ans) connut ensuite un sacré coup de bambou. « L'accumulation des entraînements et de matches m'avait vraiment fatigué. Cela change beaucoup. Et en plus, je n'avais pas effectué une préparation de niveau L2 à l'intersaison bien sûr. Je manquais donc de lucidité sur le terrain. En fait, cela m'a fait du bien d'être sur le banc durant trois matches. » Une parenthèse qui lui a permis de se ressourcer. De retrouver de l'énergie, pour mieux rebondir. Et son match face à Brest est là pour le prouver. Il fut mobile, présent et surtout décisif en marquant le seul but de la rencontre en concluant de la tête une combinaison Bédrossian-Ognjenovic.. «C'est carrément super ! Nous avons connu auparavant des problèmes offensifs. Mais il faut dire, que depuis que je suis arrivé, nous n'avons pas l'habitude d'évoluer ensemble. Les joueurs changent en plus d'un match à l'autre. Il n'y avait que peu de repères. Nous n'avions pas assez d'automatismes. Là, cela a l'air d'aller un peu mieux. » C'est à souhaiter pour Angers qui, pour être certain de se maintenir, ferait bien d'aller chercher deux victoires encore. « Oui, il faut prendre ses six points. » glisse l'attaquant. « Et peut importe si c'est le cas si je marque ou pas. L'objectif est de sauver le club. Alors même si l'ambiance est parfois tendue, il faut rester soudés. Depuis deux matches, cela va mieux sur le plan du jeu. Et pour moi, il est important en plus de pouvoir faire une saison pleine en Ligue 2. J'ai encore beaucoup de progrès à faire. Et l'on apprend tous les jours avec des coéquipiers comme Gourvennec, Stassin, Bédrossian. Il me reste un an de contrat et je n'espère pas évoluer en National. » Pas mal de ses coéquipiers sont dans le même cas ou sans contrat si le Sco descend. J.-F. C.
"L'expérience, ce n'est pas ce qui arrive à un homme, c'est ce qu'un homme fait avec ce qui lui arrive."
Aldous HUXLEY

Image
Avatar de l’utilisateur
sinseasi
Cadet
Messages : 379
Enregistré le : mar. 22 févr., 2005 9:41 pm
Localisation : Murs Erigne
Contact :

Messagepar sinseasi » lun. 16 mai, 2005 11:18 am

a noter aussi dans ouest france et surement dans le courrier de l'ouest, un petit encadre qui s'indignait de l'article de PN dans jour de sco, les journalistes ne comprennent vraiment pas du tout les propos du president etc, etc... :D :D comme c'est bizarre, mais je soutiens les journalistes bien evidemment!
une suprise S'IL VOUS PLAIT!!!!!!!!!!!!!
Avatar de l’utilisateur
sinseasi
Cadet
Messages : 379
Enregistré le : mar. 22 févr., 2005 9:41 pm
Localisation : Murs Erigne
Contact :

Messagepar sinseasi » mar. 17 mai, 2005 5:08 pm

france football aujourd'hui: BAGARRE A ANGERS: Fin de match pathetique sur la pelouse du stade jean bouin, vendredi soir. Apres la victoire du sco sur brest(1 a 0) une echauffouree a eclate entre le president angevin, patrick norbert, et son ancien capitaine, olivier guegan, qui porte maintenant le brassart de capitaine du stade brestois. Plusieurs personnes se sont rapidement interposes. l'entraineur du sco d('angers noel tosi, souffrant d'hypertension et d'un etat de fatigue generalise, etait en arret maladie tt la semaine derniere. c'est donc jean pascal beaufreton qui a dirige les entrainements et qui a pris place sur le banc pour manager l'equipe. tosi devrait retrouver le chemin des terrains dans le courant de la semaine.
une suprise S'IL VOUS PLAIT!!!!!!!!!!!!!
Avatar de l’utilisateur
manu49
Junior
Messages : 658
Enregistré le : lun. 24 mai, 2004 6:38 pm
Localisation : 94

Messagepar manu49 » mar. 17 mai, 2005 6:06 pm

L'équipe angevine très offensive L'équipe angevine avait un visage très offensif face aux Brestois. En effet, le Sco alignait trois milieux portés vers l'avant avec Obbadi, Gourvennec et Bédrossian derrière deux attaquants, Ognjenovic et Théréau. • La formation brestoise également avait une configuration inhabituelle. En effet, Albert Rust avait concocté une composition d'équipe en 4-4-3 alors que les Finistériens évoluent plutôt en 5-3-2 à l'extérieur. • Jocelyn Gourvennec qui n'était pas sur la feuille de match lors du match à Grenoble, écarté sur décision présidentielle alors qu'il était rétabli d'un problème à une cheville, était par contre titulaire hier soir. • Jean-Pascal Beaufreton, qui remplaçait donc Noël Tosi en arrêt de maladie sur le banc angevin, est loin d'être un inconnu à Brest. En effet, l'ex-gardien garda les buts finistériens lors de la saison 94-95, le club breton évoluant alors en nationale 1. • Guillaume Norbert qui, étant blessé et ne jouant pas actuellement avec le FC Nantes, était hier soir au stade Jean-Bouin. L'ex-Lorientais est out jusqu'à la fin de la saison après avoir effectué des débuts remarqués avec les Canaris. • Une bousculade mettant en cause le président du Sco, qui a passé la seconde période de la rencontre sur le banc, et Olivier Guégan a eu lieu à la fin de la rencontre sur la pelouse. L'échauffourée n'a pas duré, les membres du service d'ordre étant intervenus pour séparer les divers protagonistes puisqu'un attroupement s'était vite formé. • Une minute de silence a été observée avant la rencontre à la mémoire de René Samzun qui porta le maillot angevin dans les années 50 et qui fut ensuite éducateur et entraîneur au Sco. Ouest-France du dimanche 15 mai 2005
Avatar de l’utilisateur
scoboy
Scoïste, enfin !
Messages : 8567
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 11:26 am

Messagepar scoboy » mar. 17 mai, 2005 6:50 pm

en 4-4-3 il jouait a 12 :lol: :lol: :lol: on va recup 3 pt sur tapis vert :lol: :up: Ca balance maintenant ca passe du tout au rien :? c'est quand même lamentable !! rapportez les faits mais arretez d'enfoncer le club ca fait pitié !!
Image
Avatar de l’utilisateur
manu49
Junior
Messages : 658
Enregistré le : lun. 24 mai, 2004 6:38 pm
Localisation : 94

quand on cherche...

Messagepar manu49 » jeu. 19 mai, 2005 7:17 am

Échos (chaotiques) du SCO ( 19/05/2005 ) – Noël Tosi, entraîneur du SCO d’Angers, qui n’a pas pu animer son groupe, du banc de touche, lors du dernier match à domicile contre Brest (1-0), pour des raisons de santé, n’est toujours pas rétabli. Assez rudement secoué par le stress accumulé depuis pas mal de temps, en raison des mauvais résultats de son équipe et de l’incertitude éprouvante quant à son maintien en Ligue 2 la saison prochaine, le technicien corse souffre d’hypertension et d’une fatigue générale qui a justifié son éloignement des terrains. Ce qui lui était déjà arrivé lors d’un récent déplacement dans le midi de la France. Nous avons appris qu’il allait mieux, mais le médecin du club, le Dr Leroy, a prolongé de huit jours sa mise à l’écart, en lui recommandant de ne pas s’exposer prématurément à de nouvelles émotions. Et par les temps qui courent, ce ne sont pas elles qui vont manquer ! Quoi qu’il en soit, Noël Tosi ne sera pas de nouveau sur le banc à Sedan, pour une rencontre dont on connaît à nouveau l’importance cruciale dans cette course folle contre la relégation. C’est donc son adjoint Jean-Pascal Beaufreton qui assure l’intérim aux entraînements. Quant à la composition de l’équipe, il ne fait pas beaucoup de doute qu’elle sera fortement inspirée d’en haut, c’est-à-dire par Patrick Norbert, président du club. – La fin de saison, après les problèmes de santé de l’entraîneur et le coup de sang du président, vendredi dernier, à la fin du match – sans compter le déferlement difficilement compréhensible de ce dernier contre la presse au fil d’un éditorial agressif dans la gazette du club – est décidément pénible pour le SCO. Un climat qui se ressent à l’entraînement, où une bagarre a opposé une nouvelle fois, ces jours derniers, Ludwig Norbert, fils du président, avec un autre joueur. Ludwig, dont la situation psychologique, il est vrai, n’est guère facile au sein du groupe, et devant un public qui ne cesse de le brocarder, en était déjà venu aux mains avec Thierry Cygan. Il est donc grand temps, quoi qu’en soit l’issue, que la saison s’achève. M.P. © Copyright La Nouvelle République 2005
Avatar de l’utilisateur
scomino
Scoïste, enfin !
Messages : 2253
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 8:01 am
Localisation : Angers
Contact :

Messagepar scomino » jeu. 19 mai, 2005 10:11 am

Image Image <<Football : Ces ardents Sedanais mordent encore>> Jeudi 19 mai 2005 Ligue 2 : Angers Sco se déplace à Sedan, demain soir Image Mounir Obbadi et Nadir Belhadj se retrouveront sur la pelouse du stade Louis-Dugauguez, demain soir, pour la dernière des Rouge et Vert à domicile... avant le Stade de France.Georges Mesnager Sedan va disputer pour la cinquième fois de son histoire une finale de Coupe de France, samedi 4 juin prochain. Si sa qualification ne se discutait pas face à Monaco (1-0), elle n'effaçait pas, en revanche, la déception du parcours en championnat, dont l'inconstance prive Serge Romano et ses joueurs d'une remontée en Ligue 1. Peut-on parler d'une saison maussade à Sedan ? « Je ne dirais pas maussade... Je dirais inconstante. » Serge Romano, l'entraîneur ardennais digère tant bien que mal les faux-pas de son équipe. Ceux-là mêmes qui, en les évitant, auraient permis aux Sangliers de s'installer pour de bon dans le trio de tête du championnat. C'était l'objectif annoncé en début de saison par le club. « Nous avons coincé sur la fin. Mais ce qu'il faut surtout retenir, c'est notre difficulté à trouver de la constance dans nos prestations. » Pour lui, le match aller contre Angers en est la parfaite illustration. Il dit : « Nous menions 2-0 à un quart d'heure de la fin. Finalement, nous étions repartis avec un 2-2 dans les valises. Ça montre tout de même quelques faiblesses. » Le potentiel était pourtant là en début d'exercice. « On sentait de la qualité dans ce groupe, tant au niveau athlétique que technique. Par contre, la jeunesse de certains joueurs et l'excès de motivation qui dérive vers de l'agressivité, ont fait que nous n'avons pas été à la hauteur. Certains ont pété un peu les plombs de temps en temps. Cela nous a coûté quelques matches nuls et des défaites. » Avec 11 victoires à domicile au compteur, Sedan est pourtant la deuxième meilleure équipe de Ligue 2 chez elle, derrière Guingamp et Nancy. Ella a donc pêché à l'extérieur, décrochée de fait par les grosses cylindrées comme Le Mans, Troyes et Nancy. Le constat serait bien morose si les Rouge et Vert n'effectuaient pas un parcours cette fois irréprochable en Coupe de France. En battant Monaco en demi-finale sans discussion possible, Régnault et ses partenaires ont su mettre du piment dans leur fin de saison. Ils rejoindront le Stade de France le 4 juin prochain, pour y affronter Auxerre. Mais Romano prévient : « La Coupe est un bon supplément mais à condition de la gagner pour avoir au moins une satisfaction cette saison. » Avant, il y a le bouclage du championnat avec la réception d'Angers et le déplacement à Lorient. « Il s'agit justement pour nous de conserver un rythme, de ne pas tomber dans la facilité et les travers du relâchement, car dans ce cas, nous n'y arriverons pas. Prendre de l'élan, c'est la seule condition pour être à 100 % au Stade de France. » Et pour que le président Urano revienne avec la coupe dans le coffre du bus comme il le souhaite. M. C.
"L'expérience, ce n'est pas ce qui arrive à un homme, c'est ce qu'un homme fait avec ce qui lui arrive."
Aldous HUXLEY

Image
Avatar de l’utilisateur
scomino
Scoïste, enfin !
Messages : 2253
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 8:01 am
Localisation : Angers
Contact :

Messagepar scomino » ven. 20 mai, 2005 7:51 am

Image Image <<Football : « Jouer simplement et tous ensemble »>> Vendredi 20-05-05 Ligue 2 : Sedan (6e) - Angers Sco (19e) ce soir (20 h) Image Stéphane Stassin et ses partenaires n'auront pas d'autre choix que de s'imposer en terre sedanaise s'ils veulent se rapprocher un peu plus du maintien en Ligue 2.Georges Mesnager Les joueurs angevins ont rejoint les Ardennes, hier. Ce soir, ils y joueront une nouvelle fois un match capital pour le maintien. La récente victoire à la maison contre Brest (1-0) entretient le suspense à deux journées de l'échéance. « Nous jouons encore une fois notre survie », dit Beaufreton. Sedan, de son côté, a les yeux rivés sur sa prochaine finale de Coupe de France, mais n'entend pas pour autant terminer la saison en dilettante. « Ce match à Sedan sera du même calibre que celui contre Brest. » Jean-Pascal Beaufreton, qui assure l'intérim en l'absence d'un Noël Tosi toujours convalescent, n'a eu de cesse, cette semaine, de répéter aux joueurs l'importance de ne pas se disperser. « Nous arrivons à un moment du championnat où les organismes sont fatigués, les esprits aussi », dit-il. Ainsi, « il me paraît important de faire des séances d'entraînement qualitatives plutôt que quantitatives. La seule exigence que j'ai par rapport aux joueurs, c'est qu'ils fassent dans la simplicité. Nous devons jouer simplement et tous ensemble. » Ces fondamentaux, s'inscrivent ainsi dans la continuité du travail réalisé par le tacticien corse. « On m'a demandé de faire l'intérim. En conséquence, je ne m'attache qu'à ce que je sais faire. » Autrement dit : du Beaufreton. « Cette saison, l'équipe possède une dominante technique. L'an passé, elle était plus athlétique. Il faut s'adapter. Moi, je ne crois qu'au jeu, qu'à nos valeurs. » Il veut du mouvement, veut voir vivre le ballon. « Il n'y a que cela qui peut nous sortir de l'impasse. » Si le championnat de Ligue 2 a déjà accouché de trois montées (Le Mans, Troyes et Nancy), les deux derniers relégués ne sont pas encore connus. Clermont et les Angevins sont pour le moment dans la charrette, avec 38 points chacun. Les Niortais s'éclairent pour de bon à la lanterne rouge. Reims, Créteil et Le Havre pointent à deux et trois longueurs devant les Scoïstes. On comprend aisément que le Sco peut encore s'en sortir d'autant que Reims et Clermont s'affrontent ce soir. Beaufreton : « Je ne regrette qu'une chose : nous avons deux blessés (Dussart et Adamski, ndlr). À ce stade de la compétition, on ne peut pas se le permettre. » Caristan : « On regrette de ne pas pouvoir emmener tout le monde à Sedan, car tous les joueurs sont concentrés sur l'objectif. » Sedan, actuellement sixième, a subi une cruelle désillusion en échouant dans la course au podium cette saison. Ce soir, Serge Romano demandera à ses joueurs de prendre de l'élan en vue de la finale de Coupe de France qu'ils joueront au Stade de France, samedi 4 juin, contre Auxerre. Cette prise d'élan est, selon lui, la seule condition pour ne pas se casser les dents sur les hommes de Guy Roux. À bon entendeur. Mathieu COUREAU.
"L'expérience, ce n'est pas ce qui arrive à un homme, c'est ce qu'un homme fait avec ce qui lui arrive."
Aldous HUXLEY

Image
Avatar de l’utilisateur
Roni
Scoïste, enfin !
Messages : 5200
Enregistré le : sam. 11 sept., 2004 11:20 am
Localisation : Paris

Messagepar Roni » ven. 20 mai, 2005 11:08 pm

Y'a une grosse interview de Patrick Norbert ds le FF d'aujourd'hui, je l'ai trouvé plutot bon dedans (meme si on se maintient pas en fin de compte)
Avatar de l’utilisateur
scomino
Scoïste, enfin !
Messages : 2253
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 8:01 am
Localisation : Angers
Contact :

Messagepar scomino » sam. 21 mai, 2005 7:09 am

Image Image <<Football : C'est terminé en Ligue 2 pour Angers>> samedi 21 mai 2005 Ligue 2 : le Sco s'incline dans les arrêts de jeu à Sedan (0-1) Image L'image est trompeuse. En effet, ce sont les Angevins qui sont à terre après leur défaite à Sedan dans les ultimes secondes de la partie. Ils quittent le championnat de Ligue 2 pour de bon cette fois. La quinzième défaite du Sco dans les Ardennes aura donc été fatale pour les Angevins qui sont rétrogradés en National, puisque Reims, Créteil l'ont emporté et que Le Havre a réussi à faire un nul. Angers qui s'en était tiré de justesse la saison passée, n'a pas réussi le même pari et est relégué deux saisons après son accession. SEDAN (de notre envoyé spécial). - C'est fini pour le Sco. Le club angevin, qui a longtemps tenu un point de Sedan, n'évoluera pas en Ligue 2 la saison prochaine puisque tous ces concurrents directs ont réussi de meilleures opérations, hier soir. Angers accompagnera donc Niort, déjà condamné avant la journée d'hier soir et Clermont-Ferrand en National, deux ans après avoir réussi sous l'égide d'Éric Guérit, la montée à ce niveau. « C'est une très grosse déception et tout le monde était très triste dans les vestiaires. » résumait l'entraîneur-adjoint, Jean-Pascal Beaufreton. « Mais ce n'est pas ce soir que nous descendons. Devant une équipe sedanaise qui n'a rien lâché, nous avons pourtant produit du jeu même s'il était compliqué, pour nous, de prendre trois points ici. Deux frappes sur les poteaux, l'expulsion de Portillo, c'est beaucoup pour un match couperet. Mais c'est sans doute le destin. Nous devions être relégués cette saison. » Même son de cloche chez Sébastien Grimadi. « Il n'a pas manqué grand-chose mais la descente nous pendait au nez depuis pas mal de temps, car dans le club tout partait un peu dans tous les sens. Cette relégation, nous nous y attendions. Mais c'est vraiment lourd à porter. » Quant à Serge Romano, l'entraîneur ardennais, il se félicitait de ce nouveau succès. « Nous avons fait preuve d'impartialité, nous avons joué le jeu. On méritait cette victoire même si nous avons manqué de présence physique et d'un peu de rythme. » Il a manqué bien d'autres choses à Angers, cette saison. J.-F. C.(lire le compte rendu en Sports généraux) Noël Tosi, qui est actuellement en arrêt de maladie jusqu'à lundi prochain, ne doit pas se faire beaucoup d'illusions quant à son avenir angevin. En effet, son président-sélectionneur-manager, puisqu'il cumule désormais toutes ces fonctions, dans une interview accordée à F.F. vient d'avouer (pour une fois) "qu'il avait commis une erreur et qu'il l'assumait" en allant rechercher l'actuel entraîneur du SCO après le départ de Roberto Morinini en Aôut dernier. Noël Tosi est sous contrat avec le SCO jusqu'en Juin 2006. Quant à Ludwig Norbert, il devrait quitter les bords de la Maine dés l'intersaison même s'il possède une année de contrat encore avec le club. Habibou Traoré a connu une grande première sous les couleurs angevines à Sedan. En effet, le milieu défensif a remplacé Sébastien Grimaldi (élongation à l'aine) après la pause au poste de défenseur central aux côtés de Miguel Portillo
Modifié en dernier par scomino le sam. 21 mai, 2005 7:19 am, modifié 1 fois.
"L'expérience, ce n'est pas ce qui arrive à un homme, c'est ce qu'un homme fait avec ce qui lui arrive."
Aldous HUXLEY

Image
Avatar de l’utilisateur
scolibri
Scoïste, enfin !
Messages : 4733
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 8:15 am

Messagepar scolibri » sam. 21 mai, 2005 7:14 am

On ne nous dit pas tout.....! ......
Avatar de l’utilisateur
DK
Professionnel
Messages : 1120
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 9:42 am
Localisation : Angers / Saumur
Contact :

Messagepar DK » sam. 21 mai, 2005 10:03 am

scomino a écrit :[dans une interview accordée à F.F. vient d'avouer (pour une fois) "qu'il avait commis une erreur et qu'il l'assumait" en allant rechercher l'actuel entraîneur du SCO après le départ de Roberto Morinini en Aôut dernier.
Pauvre Tosi, ça a pas du l'arranger de lire ça.
Avatar de l’utilisateur
popov49
Scoïste, enfin !
Messages : 4693
Enregistré le : mar. 13 avr., 2004 8:39 pm

Messagepar popov49 » sam. 21 mai, 2005 12:01 pm

DK a écrit :
scomino a écrit :[dans une interview accordée à F.F. vient d'avouer (pour une fois) "qu'il avait commis une erreur et qu'il l'assumait" en allant rechercher l'actuel entraîneur du SCO après le départ de Roberto Morinini en Aôut dernier.
Pauvre Tosi, ça a pas du l'arranger de lire ça.
à mon humble avis, ça fait longtemps qu'il a enlevé sa photo de famille dans son bureau... :P
Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait, rien ne se perdrait
Retenir équivaut à croire qu’il y a seulement un passé, lâcher prise c’est croire en l'avenir
dailymotion.com/video/xpi8yd_les-5-ans-de-l-equipe-du-lundi-29-novembre-2010-radio-g_webcam
Avatar de l’utilisateur
scomino
Scoïste, enfin !
Messages : 2253
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 8:01 am
Localisation : Angers
Contact :

Messagepar scomino » dim. 22 mai, 2005 8:35 am

Image Image <<Football : Angers a dit au revoir à la Ligue 2>> dimanche 22 mai 2005 Image Venu du CFA lors de la trêve d'hiver, le jeune Cyril Théréau, comme tous ses coéquipiers, a laissé beaucoup d'illusions face à Sabin et aux Sedanais. Angers évoluera en effet l'an prochain en National.L'Union de Reims LIGUE 2. Remonté de l'enfer du National voici tout juste deux ans, le club angevin y retournera dès l'été prochain. L'opération sauvetage s'est arrêtée brutalement dans les Ardennes. L'heure n'est pas encore au bilan puisqu'il reste encore un match à jouer vendredi prochain à Jean-Bouin contre Châteauroux. Une rencontre pour rien et qui risque fort de tourner au pathétique. Après, il faudra bien se pencher sur les raisons de ce gâchis et déterminer les responsabilités. Car cette saison, le Sco avait pourtant bien des atouts en mains avant de se retrouver capot. Le club angevin a certainement subi, ces dernières semaines, le contre-coup d'une absence totale de sérénité. Longtemps au-dessus de la ligne de relégation, il a brutalement craqué sur la fin, n'arrivant guère à trouver les ressources qu'il avait affichées au printemps dernier pour aller chercher son maintien à Valence lors de la dernière journée. Et la principale raison tient sans doute dans la tension extrême où évolua, de l'intérieur, un groupe de joueurs fatigués par les incessants soubresauts, désarconnés et sans repères, groupe qui ne possédait pas les mêmes qualités de combat que l'an passé. Les signaux de cet échec très envisageable clignotent, en fait, depuis longtemps. Un manque de stabilité. Depuis son arrivée en Anjou, l'actuel président a déjà renvoyé quatre entraîneurs tout en se séparant de deux managers, qu'il avait lui-même imposé, avec toutes les interférences que cela peut comporter dans la vie d'un collectif. Sans parler évidemment de recrutement inadapté et du nombre de joueurs qui sont passés sur les terrains de la Baumette pendant deux ans. Des dissonances de plus en plus perceptibles. Dans un club comme le Sco, qui ne bénéficie pas de structures très élargies, le bien-être au quotidien repose essentiellement sur le binôme président-entraîneur. Or des divergences de vue sont très vite apparues entre les deux hommes et se sont amplifiées à la fin janvier pour déboucher sur un quasi divorce entre les deux amis. Un manque d'homogénéité dans le groupe. Sans vouloir parler de certains comportements individualistes au possible qui ont laminé une ambiance souvent très lourde, certaines des composantes du groupe angevin manquaient d'âme, de solidarité et d'implication. Tout simplement parce que l'harmonie, à cause de différences d'objectifs, était faussée. Il faut dire aussi que la chape de tension, pour diverses raisons, qui pesait sur la Baumette, n'a guère arrangé les choses. Des schémas tactiques à géométrie variable. Sur ce plan, il n'y a jamais eu continuité. Comme en plus, le club angevin a utilisé la bagatelle de 37 joueurs cette saison, tout le monde a eu du mal à trouver des bases solides dans les automatismes. Ce qui provoqua souvent un jeu très limite alors que les qualités individuelles étaient pourtant bien présentes. Jean-François CHARRIER.
"L'expérience, ce n'est pas ce qui arrive à un homme, c'est ce qu'un homme fait avec ce qui lui arrive."
Aldous HUXLEY

Image
Avatar de l’utilisateur
zeuking
Scoïste, enfin !
Messages : 11148
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 11:19 pm
Localisation : Angers
Contact :

Messagepar zeuking » dim. 22 mai, 2005 8:41 am

Triste constat, mais tellement véridique! Le pire dans tout ça c'est l'impression que l'on répète ce discours depuis pas mal de temps sans que les choses ne puissent changer, comme si elles étaient irréversibles...
" c' est en voyant un moustique se poser sur ses testicules, qu' on réalise qu' on ne peut pas régler tous les problèmes par la violence..." proverbe Chinois
Avatar de l’utilisateur
RNB
Scoïste, enfin !
Messages : 12128
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 9:57 am
Localisation : voisin de Bessonno
Contact :

Messagepar RNB » lun. 23 mai, 2005 7:50 am

www.angers.maville.com « La descente du Sco est un gâchis » Jean-Luc Rotureau, l'adjoint aux sports, rêve d'un club stable En perdant vendredi soir à Sedan, les footballeurs du Sco ont signé leur descente l'an prochain en National. Rien de surprenant dans un club constamment au bord de la crise de nerfs. Mais que fait la ville, principal bailleur de fonds ? (Lire également dans le cahier Sports). Deux saisons en Ligue 2 et puis s'en va. Le Sco jouera l'an prochain en National. Une sanction déjà évitée de justesse la saison dernière. Une métropole de la taille d'Angers mérite mieux. Jean-Luc Rotureau, le maire adjoint chargé des sports, en convient. Quel sentiment vous inspire la descente du Sco ? Je suis déçu et peiné pour les Angevins, notamment ceux qui vont au stade. C'est ennuyeux car nous mettons de l'argent. La subvention pour la section professionnelle s'élève à 760 000 € (sans compter la mise à disposition et l'entretien des terrains et du stade). La section amateur reçoit 520 000 €, mais elle n'est pas en cause. » Vous n'êtes quand même pas surpris ? « Non, mais j'ai le sentiment d'un véritable gâchis. Tous ceux qui ont vu l'équipe jouer cette saison sont d'accord pour dire qu'il y avait un effectif de qualité. Les structures, avec le centre d'entraînement et le stade, existent. En sport, il faut accepter de savoir perdre sur le terrain. Mais là, ce n'est pas sportif. » Où est le problème alors ? « Il faut mettre les choses à plat, prendre le temps de discuter avec les responsables du club. Je ne veux pas rentrer dans la polémique autour de la personnalité du président. » Il s'est pourtant mis tout le monde à dos : partenaires, supporteurs, journalistes... « La crise existe depuis plusieurs années. Le club fait sans cesse l'ascenseur car le climat est malsain. Comme les autres, le club a besoin de stabilité, d'un président qui fasse son boulot normalement, d'un entraîneur qui ne soit pas viré tous les six mois. Nous devons y voir clair dans l'avenir. » Principal partenaire financier, la ville aura son mot à dire ? « Bien sûr. Maintenant, si nous avions la solution, nous l'aurions donnée depuis longtemps. Encore une fois, nous devons prendre le temps de mettre les choses à plat. Les subventions aux sports professionnels seront votées fin juin. D'ici là, on va voir. Il faut s'attendre à une baisse, mais nous devons aussi rebondir. Il faut qu'on remonte, ca recommence ! »
Image
Ambassadeur du SPORTING dans le monde
Avatar de l’utilisateur
RNB
Scoïste, enfin !
Messages : 12128
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 9:57 am
Localisation : voisin de Bessonno
Contact :

Messagepar RNB » lun. 23 mai, 2005 7:53 am

www.angers.maville.com Football : Angers, un avenir qui rime avec passé LIGUE 2. À cause de la rétrogradation en National, un grand chambardement va prochainement se produire au Sco. Jean-Pascal Beaufreton l'a dit vendredi soir, sans aucune ironie : « Il va falloir reconstruire. Et nous avons au moins huit jours de plus pour en décider. » Cela s'appelle positiver. Car à Angers, comme lors de toutes les dernières intersaisons d'ailleurs, cela va valser. D'autant plus cette année avec le plongeon en National. Angers a un avenir qui ressemble fort au passé lorsque le club se débattait dans cette 3e division nationale qui ressemble fort à une espèce d'enfer. Il est évident que le staff technique va changer. Il est certain aussi que le groupe des joueurs va éclater. Ces derniers doivent être convoqués en début de cette semaine par les dirigeants. Le point sur la situation actuelle. Le staff. Noël Tosi (un an de contrat) est plus que sur la sellette. Jean-Marc Nobilo va très certainement partir. Jean-Pascal Beaufreton et Stéphane Caristan ont un an encore. Il faudra donc certainement repatiner, une fois encore. Et l'on peut se demander quel entraîneur voudra venir travailler dans ce club où le président décide de tout, y compris des prérogatives du terrain. Les joueurs. Lachuer, Kipré (retour de prêt), Adamski, Legendre, Akouassaga, Huck, Dia, Zahiri, Moussi, Aït-khama, Ognjenovic, Rami étaient en fin de contrat. Sept autres joueurs sont libres, puisqu'ils n'avaient une prolongation d'un an qu'en cas de maintien. Il s'agit de Cygan, Grimaldi, Portillo, Bédrossian, Traoré, Stassin et Gourvennec. Sont donc toujours Angevins pour une saison, si conservation du statut professionnel : Lucas, Kerhuiel, Dussart, Sonnerat, Obbadi, Djellabi, Assous, L. Norbert, Inkango, Ferreira. Théréau a un contrat jusqu'en 2007. Soit 11 joueurs moins un puisqu'il est acquis que le fils Norbert partira. Le budget. Officiellement, il se montait à un peu plus de 6 millions d'euros. Il va être sérieusement revu à la baisse. En effet, le Sco qui bénéficiait de 2,928 millions d'euros de droits TV (somme qui sera portée à 3,3 millions pour la saison 2005-06) ne percevra plus de la Ligue que 530 000 euros. En plus, les subventions des collectivités locales vont évidemment baisser. De même que les recettes sponsoring (plusieurs partenaires ont déjà décidé de fermer le robinet si le président restait). Bref, il faut quasiment tout reprendre à zéro
Image
Ambassadeur du SPORTING dans le monde
Avatar de l’utilisateur
SCOubi
Donateur
Messages : 4394
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 9:55 pm

Messagepar SCOubi » lun. 23 mai, 2005 10:13 am

Le CO d'aujourd'hui n'est pas tendre aussi en parlant des minutes d'avant match contre sedan: "La joie de vivre habituellement communiquée par N Tosi avait laissé la place au mal-être du mauvais élève surveillé du coin de l'oeil par son maître intransigeant. le président-sélectionneur n'a rien fait pour détendre l'atmosphère, réservant de rares "bonjour" à la presse....locale(sedannaise)" Bonjour les relations président-presse locale...
La L1, on y est, on y reste...
Avatar de l’utilisateur
mike
Donateur
Messages : 6826
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 12:55 am
Localisation : Angers

Messagepar mike » lun. 23 mai, 2005 11:37 am

Angers : Tosi sur le départ 23 mai 2005 - 12 h 00 - Relégué en National, Angers s’apprête à vivre une intersaison mouvementée. Noël Tosi, l’entraîneur, devrait partir. Dans l’attente de la conservation ou non du statut professionnel, le SCO d’Angers n’a plus que onze joueurs sous contrat. Kipré de retour de prêt au PSG, Adamski, Aït-khama, Akouassaga, Dia, Huck, Lachuer, Legendre, Moussi, Ognjenovic, Rami et Zahiri en fin de contrat, autant de joueurs en partance à Angers. Bédrossian, Cygan, Gourvennec, Grimaldi, Portillo, Stassin et Ha.Traoré sont libérés. Enfin, Noël Tosi, l’entraîneur, ne devrait pas être conservé par un contrat se terminant en juin 2006. D.M. www.football365.fr
Downtown Angers
Avatar de l’utilisateur
andy
Scoïste, enfin !
Messages : 3842
Enregistré le : sam. 22 mai, 2004 9:11 pm
Localisation : beaucouzé
Contact :

Messagepar andy » lun. 23 mai, 2005 1:05 pm

LES journalistes sont quand même bien des faux culs laaaaaaaa,ils s'en donnent à coeur joie de casser du SCO et son président-sélectionneur bien sur le président sélectionneur à échoué mais qu'aurait il dit si nous avions gagné à SEDAN,et assuré le maintien sur le terrain il est toujours plus facile pour la presse de démonter que construire sans cela qui acheterait leurs torchons. La presse à toujours été comme des rapaces prêtes à sauter sur une proie même si informer est son travail,elle le fait pas toujours objectivement la plupart du temps
Avatar de l’utilisateur
RNB
Scoïste, enfin !
Messages : 12128
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 9:57 am
Localisation : voisin de Bessonno
Contact :

Messagepar RNB » lun. 23 mai, 2005 1:08 pm

C'est normal qu'ils se fassent plaisir vu ce qu'ils se sont pris...
Image
Ambassadeur du SPORTING dans le monde
Avatar de l’utilisateur
Cisco
Administrateur
Messages : 14160
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 12:42 pm
Localisation : Trélazé

Messagepar Cisco » lun. 23 mai, 2005 1:26 pm

Commentaires ailleurs que sur ce topic. Merci.
Suivez le compte tweeter du forum ! => https://twitter.com/SCO_1919
Avatar de l’utilisateur
scomino
Scoïste, enfin !
Messages : 2253
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 8:01 am
Localisation : Angers
Contact :

Messagepar scomino » lun. 23 mai, 2005 8:22 pm

Image Image Si vous souhaitez réagir, notre rubrique "les lecteurs ont la parole" vous est ouverte. Vous pouvez nous adresser vos courriers à la rédaction, 30 bis bd Ayrault, BP 65 117, 49051 Angers cedex 02, ou par Courriel : redaction.angers@ouest-france.fr Voilà un petit article lu dans le O.F. de ce jour juste à la suite de l'interview de Mr Rotureau adjoint au Sport.
"L'expérience, ce n'est pas ce qui arrive à un homme, c'est ce qu'un homme fait avec ce qui lui arrive."
Aldous HUXLEY

Image

Retourner vers « 2004-05 : 19° et relégué en National avec 38 pts »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité