[2006/07 Revue de presse] : O.F. - C.O. et autres

Dès sa première saison, Garcia permet au SCO de retrouver la L2 grâce à une bonne assise défensive et aux 26 buts de Do Marcolino.
Avatar de l’utilisateur
Tranquilou
Donateur
Messages : 18806
Enregistré le : sam. 01 oct., 2005 10:23 pm

Messagepar Tranquilou » sam. 12 mai, 2007 6:29 am

Dernier message de la page précédente :

OF
Les Angevins restent dans la course de la Ligue 2
Image
Avatar de l’utilisateur
Tranquilou
Donateur
Messages : 18806
Enregistré le : sam. 01 oct., 2005 10:23 pm

Messagepar Tranquilou » dim. 13 mai, 2007 8:22 am

Dimanche OF

Image

Image
chouchou49
Stagiaire pro
Messages : 881
Enregistré le : jeu. 06 janv., 2005 8:35 pm
Localisation : Bristol (UK)

Messagepar chouchou49 » ven. 18 mai, 2007 6:54 am

Un impératif de victoire pour garder un espoir

National. Toulon - Angers, ce soir (20 h).

Pour maintenir la pression sur Laval, les Angevins ne doivent pas rester en rade dans le Var. Ils n'ont pas d'autre alternative.
-En partant du principe, logique même si ce paramètre est souvent mis à mal, que les Lavallois ont de fortes chances de s'imposer, ce soir, devant Pau à Le Basser, il ne reste donc que peu de choix aux Angevins à Toulon. Une défaite, voir un nul, les écarterait définitivement de la montée. S'ils veulent donc maintenir les Mayennais sous pression, les coéquipiers de Cygan n'auront donc qu'un but sur les bords de la Méditerranée, s'imposer. Programme tout simple et bien compliqué car les Toulonnais jouent leur maintien.

Jean-Louis Garcia est bien placé pour le savoir puisqu'il retourne sur ses terres des dernières saisons. « Le stade sera un chaudron. Ce sera chaud. Mais la pression sera tout de même plus sur les Toulonnais que sur nous car, eux, jouent leur survie. Leur contexte est donc terrible. Nous, nous jouons pour de l'espoir, pour du bonheur. » L'entraîneur angevin s'attend donc à une entrée en matière musclée. « Il y aura certainement de l'engagement et de la détermination chez eux. Nous devrons donc faire acte de présence dans les premiers duels. » Un peu à l'image du démarrage de match à Laval, le 5 mai, où le Sco s'était attaché à quadriller le terrain et à conserver le plus possible le ballon. « Ce sera un peu ça effectivement sur le plan tactique, poursuit Garcia, mais avec plus d'audace et d'initiatives sur le plan offensif. L'idéal pour nous serait de ne pas subir le match et de porter le danger dans leur camp. »

La meilleure façon de dessiner cette trame est évidemment de confisquer le jeu. Les atouts techniques du collectif angevin peuvent le permettre. « Le but est de faire cavaler le ballon en étant très mobiles. Bouger et évoluer à une touche de balle dans ce match d'hommes où la solidarité, la vaillance et le courage devront être des valeurs. La clé de la réussite, ce sera de faire vivre au maximum la balle. »

Et de priver ainsi les Varois de possibilités d'aller de l'avant. « Toute la semaine, ajoute encore Garcia, nous avons fait des petits jeux basés sur la technique et la spontanéité. Avec une très bonne opposition, hier matin. Je pense que nous avons retrouvé de l'audace et de la créativité. » Des vertus que seront essentielles dans le Var, puisque le Sco devra éviter d'être trop attentiste et surtout de rester dans des positionnements trop statiques qui favoriseraient la récupération toulonnaise. « Nous n'avons plus à calculer, conclut l'entraîneur angevin. Alors ne jetons pas le ballon, faisons le courir, bougeons et soyons lucides. C'est aux Varois d'être crispés. Pas à nous. Si on l'emporte, on est toujours dans le coup. Et ensuite nous recevrons quand Laval ira à Romorantin. Ce qui ne sera plus la même chose. »

Tout l'enjeu est bien là.


Jean-François CHARRIER.

Ouest-France
Avatar de l’utilisateur
Tiwy
Scoïste, enfin !
Messages : 22219
Enregistré le : sam. 10 juil., 2004 11:23 pm
Localisation : Nantes

Messagepar Tiwy » ven. 18 mai, 2007 5:12 pm

Nous avons même les honneurs de lequipe.fr :

18/05/2007
Foot - NAT - Laval et Angers au coude à coude
L'avant-dernière journée du Championnat National s'annonce palpitante. Alors que Clermont-Foot et Boulogne-sur-Mer ont déjà assuré leur montée en L2, deux clubs se disputent le troisième billet pour l'accession. Laval et Angers sont au coude à coude et un point seulement sépare les deux équipes au classement. Actuel troisième, Laval a besoin d'une victoire ce soir (20h00) pour garder les cartes en main à une journée de la fin. Les Mayennais vont devoir battre chez eux l'équipe de Pau, 15e et toujours à la lutte pour son maintien. Un nul ou une défaite pourrait relancer Angers, qui doit également s'imposer ce soir face à Toulon (14e) pour garder un espoir.


Dans le bas du classement, pas moins de sept clubs sont concernés par la relégation en CFA. Sannois/Saint-Gratien (12e, 40 pts)), Cannes (13e, 39 pts), Toulon (14e, 38 pts), Pau (15e, 38 pts), Cherbourg (16e, 38 pts) tremblent. Martigues (17e, 36 pts), Raon-L'Etape (18e, 35 pts) et Châtellerault (19e, 34 pts) espèrent encore. La rencontre Raon-l'Etape - Sannois promet d'être tendue.
Yes we did !
J'adore Gilles Sunu, mais aussi Alicia Keys et Bruno Mars !
Avatar de l’utilisateur
lacouture.49
Donateur
Messages : 53824
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 9:09 am
Localisation : Arrivé à destination : la L1
Contact :

Messagepar lacouture.49 » sam. 19 mai, 2007 7:54 am

CO :

en première page une photo des vestiaires avec les joueurs et notre cher président heureux ( genre ,ambiance ,coupe de france )

pages sports : une page entière; un gros titre :
A 90 MN DU BONHEUR
les classements
le résumé habituel
le film du match
une photo du début de bagarre après l'expulsion
la tête de Bourgaud
les réaction de JLG:savourons ce soir , mais dès demain ,on se mets dans le match de Vannes
PICKEU:soirée parfaite ,merci Pau , on va leurfaire une statue ,désormais ,je nevois pas les joueurs abandonner , on va aller au bout
Attention, ceux qui veulent avoir leur écharpe commandée, avant Marseille, répondez à votre mail reçu; si pb envoyer mp à Rorix

Aussi sur twitter : https://twitter.com/Lacouture49
Avatar de l’utilisateur
Tiwy
Scoïste, enfin !
Messages : 22219
Enregistré le : sam. 10 juil., 2004 11:23 pm
Localisation : Nantes

Messagepar Tiwy » sam. 19 mai, 2007 9:14 am

La détresse lavalloise sur laval.maville.com (avec une belle photo de notre ami Arbaud : http://www.laval.maville.com/actu/re/ac ... rade_.html) :

Angers gagne à Toulon, Laval reste en rade
On espérait une belle soirée. Elle a tourné à la catastrophe. À moins d'un miracle, vendredi prochain, le Stade lavallois jouera toujours en National l'an prochain.
Laval-Pau, 2-3 ; Toulon-Angers, 0-2. Les 11 263 Mayennais qui avaient joyeusement envahi le stade Le-Basser, hier soir, ne s'attendaient sûrement pas à tel dénouement pour l'avant-dernière soirée du championnat de National. On espérait même que les footballeurs du cru allaient obtenir leur remontée en Ligue 2 dès ce vendredi soir.

Et tout avait plutôt bien commencé. Pendant le premier quart d'heure de jeu, le public, impatient, s'enflammait à la moindre esquisse d'occasion de but. Et puis ça s'est un peu calmé. Jusqu'à ce qu'un tir lavallois détourné sur le poteau ne remette joueurs et public dans le droit chemin.

« Allez Charly, allez ! » Charly, c'est Kiaku, l'avant-centre lavallois. Peut-être a-t-il entendu les encouragements de quelques supporteurs. Car, un peu après la demi-heure de jeu, Charly provoque un penalty. 1-0 pour Laval. La Ligue 2, nous voilà ! Pas tout à fait, car les Palois, bien pâles jusque-là, égalisent cinq minutes plus tard.

1 à 1 à la mi-temps, rien n'est fait. Mais le speaker refroidi un peu l'atmosphère en annonçant que dans le même temps Angers a pris l'avantage à Toulon. « Et Toulon joue à dix après l'expulsion du gardien de but », ajoute-t-il, histoire sans doute de réchauffer l'ambiance. En tout cas, le message est clair : en deuxième mi-temps, il faudra marquer.

Scénario catastrophe

Les Lavallois reviennent sur la pelouse une bonne minute avant les Palois. Le speaker chauffe le public. On croit que ça va aller quand Laval s'octroie une bonne occasion après deux minutes de jeu. Et puis plus rien. Seuls les clubs de supporteurs tentent d'entretenir la flamme. Arnaud Balijou, le gardien lavallois, sauve même la mise à ses équipiers sur une belle volée d'un attaquant palois. Ça sent le roussi.

Les joueurs de Pau truquent un peu. Le public siffle. Il s'impatiente pour de bon. Quelques joueurs lavallois imprécis y ont droit aussi. Laval n'arrive pas à se créer des occasions et le public en arrive à s'enflammer quand les Tango obtiennent un coup de pied arrêté.

À force de jouer avec le feu, Laval fini par se brûler. D'abord le capitaine est expulsé pour un deuxième carton jaune. Il sort sous de timides applaudissements. On sent que ça peut mal tourner. Ça murmure dans les tribunes. Puis les encouragements reprennent.

Il reste environ vingt-cinq minutes à jouer, et, à Toulon, Angers mène toujours un but à zéro. Mais bientôt la situation se gâte encore un peu. À une dizaine de minutes de la fin du match, Pau prend l'avantage. Le public siffle. Quelques larmes apparaissent dans les yeux de supportrices, et même de supporteurs. Mais elles ont à peine le temps de tomber jusqu'à terre que Laval égalise. Va-t-il y avoir un miracle ? Non. Ou plutôt si, mais pour les Angevins, qui ne devaient pas croire que la soirée leur serait favorable à ce point. Dans les arrêts de jeu, un troisième but palois enterre pratiquement les derniers espoirs lavallois. La Ligue 2 paraît soudain bien lointaine...
Yes we did !
J'adore Gilles Sunu, mais aussi Alicia Keys et Bruno Mars !
Avatar de l’utilisateur
lacouture.49
Donateur
Messages : 53824
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 9:09 am
Localisation : Arrivé à destination : la L1
Contact :

Messagepar lacouture.49 » sam. 19 mai, 2007 10:24 am

pour le CO , c'est une page entiere , sinon ,angers ma ville:


Football : Angers retrouve le podium dans le Var
National. Toulon - Angers (0-2). En supériorité numérique durant une heure,

le Sco n'a pas manqué l'opportunité de revenir dans la course.
TOULON (de notre envoyé spécial). Il leur fallait l'emporter pour garder un espoir. Ils l'ont fait. Les Angevins sont allés chercher en terre varoise un succès précieux qui leur permet de croire toujours en l'accession en Ligue 2. Tout se jouera donc vendredi prochain lors de la réception de Vannes alors que Laval s'en ira à Romorantin. A Toulon, le Sco a maîtrisé son sujet durant presque tout le débat, aidé il est vrai par l'expulsion de Lopez, et même s'il se crispa un peu en fin de rencontre face au pressing varois. Mais la bonne affaire de la soirée est bien pour Angers puisque les Mayennais, en plus, se sont inclinés.

C'est Padovani qui connut la première grosse alerte sur un essai de Gimenez bien décalé par Colinet (6'). Les Angevins, qui s'efforçaient d'asseoir un jeu court, de miser sur la construction comme prévu, ne subissaient pas pour autant le démarrage de la rencontre. La preuve, le missile expédié par Do Marcolino sur le montant des buts de Lopez après un coup-franc judicieusement tiré par Vaugeois (11'). En fait, il y avait là opposition de styles. Car les Varois poussaient le plus souvent assez aveuglément et beaucoup plus directement.

Lopez expulsé

Ce qui n'empêcha pas Guei de réaliser une reprise acrobatique sur un centre de Colinet (23'). Mais Padovani faisait bonne garde, tout comme sur une frappe sèche de Fall (27'). Le Sco subissait plus à la demi-heure. Et pourtant un ballon bien dévié par Do Marcolino lança Tangeaoui qui prit de vitesse Lopez (33'). Le gardien varois fut expulsé pour s'être servi de ses bras, hors surface. Grosse échauffourée après cette décision alors que Laval ouvrait la marque. Ce que ne tardèrent pas à faire également les Angevins. Un essai de Sola fut repoussé par Leca et Vaugeois marquait dans le but vide (42').

Le synopsis ensuite fut bien différent. Le Sco faisait courir le ballon et l'adversaire même si Padovani dut intervenir sur un tir de Boumilat (50'). Presque le seul travail pour le gardien angevin qui vit Vaugeois manquer le cadre (51') imité par Djellabi (56') et qui constata ensuite que Vaugeois n'était pas droitier puisqu'il gâcha un centre de Do Marcolino (60').

Toulon souffrait alors. Djellabi eut encore le break au bout du pied (62'). Et presque soudainement le duel changea d'âme. Les Varois se lancèrent à corps perdu devant et les Angevins reculèrent dangereusement. Sans conséquence cependant malgré quelques situations chaudes. Ce baroud resta vain. Sola sonna ensuite la révolte sur un coup-franc détourné par Leca (78') qui, après, fut devancé par une tête de Do Marcolino à côté (85'). Le soulagement, le Sco le connut enfin sur un centre de Biakolo déposé sur la tête de Bourgaud (86'). Ses coéquipiers pouvaient souffler, lever les bras et se congratuler au coup de sifflet final.

Jean-François CHARRIER.


Toulon - Angers : 0-2 (MT : 0-1).

Arbitre : Dominique Julien. 3 000 spectateurs.

BUTS. Angers : Vaugeois (42'), Bourgaud (86').

AVERTISSEMENTS. Angers : Pinault (41'). Toulon : Fall (58'), Guei 77').

EXPULSION. Toulon : Lopez (33').


Toulon : Lopez - Lescure, Ettori, Savry (Noto, 75'), Poggi - Kehiha (N'Dri, 56'), Boumilat, Colinet (Leca, 36'), Fall, Gimenez - Guei. Non entrés : Lamache, Soulas.


Angers : Padovani - Pinault, Ongoly, Cygan, Ahou - Djellabi, Stephan, Sola (Makuma, 86'), Vaugeois (Bourgaud, 81') - Tangeaoui (Biakolo, 66'), Do Marcolino. Non entrés : Martinelli, Tribeau.

Ouest-France
Attention, ceux qui veulent avoir leur écharpe commandée, avant Marseille, répondez à votre mail reçu; si pb envoyer mp à Rorix

Aussi sur twitter : https://twitter.com/Lacouture49
Avatar de l’utilisateur
Cisco
Administrateur
Messages : 14170
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 12:42 pm
Localisation : Trélazé

Messagepar Cisco » sam. 19 mai, 2007 11:08 am

Avec les compliments du CO, pour vous servir :

Image

Image

Image

Image

Image

Et puis comme c'est plus l'heure des croissants mais dans la plus pure tradition tranquilou, un petit verre de Cabernet d'Anjou pour fêter ça ! :up:

Image
(a consommer avec modération)
Suivez le compte tweeter du forum ! => https://twitter.com/SCO_1919
Avatar de l’utilisateur
lacouture.49
Donateur
Messages : 53824
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 9:09 am
Localisation : Arrivé à destination : la L1
Contact :

Messagepar lacouture.49 » dim. 20 mai, 2007 8:48 am

MERCI AUX FORUMISTES


Image


Image
Attention, ceux qui veulent avoir leur écharpe commandée, avant Marseille, répondez à votre mail reçu; si pb envoyer mp à Rorix

Aussi sur twitter : https://twitter.com/Lacouture49
Avatar de l’utilisateur
Ben
Scoïste, enfin !
Messages : 5362
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 10:40 am

Messagepar Ben » dim. 20 mai, 2007 10:20 am

Stade lavallois : un grand pas vers... le National


Cauchemar. En passant totalement à côté de leur sujet, vendredi soir, les Lavallois ont hypothéqué leurs chances d'accession. Ils voient passer leurs voisins angevins à la troisième place.
Au matin du « drame », la question se pose encore si le Stade lavallois est toujours en course pour la montée en Ligue 2. Mathématiquement, les Tango ont la possibilité d'évoluer à l'étage supérieur la saison prochaine. Psychologiquement, cette probabilité est beaucoup moins forte. Comme ils avaient « enterré » les Angevins trois semaines plus tôt, les Lavallois, presque inexplicablement, ont cette fois-ci creusé leur propre trou devant un public venu en nombre leur apporter du soutien pour ce qui devait être un dernier coup de collier. Ils l'ont creusé et pas à la petite pelle de bac à sable...

La question qui se pose est comment le Stade lavallois a pu en arriver là ? Alors qu'ils avaient toutes les cartes en main, comment a-t-il pu passer du côté obscur du scénario dont ils avaient repris l'écriture quelques semaines auparavant en battant le Sco d'Angers à Le Basser. Si lors de la phase aller du championnat, les Tango avaient impressionné et marqué leur territoire en exposant clairement leurs ambitions. Le chemin du retour a été beaucoup moins prometteur. C'est peu de le dire. Il y a d'abord eu ces deux défaites consécutives à Nîmes puis à Sète. Une sorte de coup de poing dans le foie dont les Tango s'étaient remis péniblement le printemps venu. Puis dans sa trilogie (Clermont, Boulogne et Angers) face au trois équipes de tête, les hommes de Denis Troch n'ont pris que quatre points sur neuf possibles. Une sorte de signe masqué par les contre-performances angevines qui ont eu le don de remettre en selle Thomas Mienniel et ses partenaires. Dans cette affaire, ils ont donné plus l'impression de subir que d'être maître du jeu dans lequel ils étaient engagés. Et comme une sorte de retour de bâton, ils ont pris cette réalité en pleine face contre des Palois qui ont joué crânement leur chance, dans le sillage des deux buts encaissés à Châtellerault stigmatisant un manque criant de sérénité malgré les discours se voulant rassurants.

Incapables de canaliser une formation en mal de maintien, les Mayennais ont trébuché à une marche de la fin. Hagard, hébété, Denis Troch, dans les vestiaires, analysait la partie de manière chronologique, en tentant de trouver des réponses aux raisons d'une telle dégringolade, d'une telle faillite presque collective si près du but. Sonné, le coach lavallois ne donnait plus dans l'ubuesque comme il avait pu le faire en fin de saison dernière au moment de la relégation, pourtant annoncée, en National.

Au final, « l'année du coeur » tenait à un fil, une sorte de rapiéçage fait avec les moyens du bord, avec un entraîneur qui avait le drôle de privilège de conserver son poste malgré un échec évident dans un monde où il sert le plus souvent de premier fusible. C'est presque le récit d'une chronique d'une autodestruction annoncée, d'un jeu en forme de fuite en avant où chacun a fermé les yeux, se berçant d'illusions, en espérant que cela passe malgré des alertes peut-être seulement évidentes aujourd'hui. Au gré des événements et des aléas, la porte menant à la L2 s'est rétrécie. Elle va bientôt se refermer et il y a de très fortes chances pour que le Stade lavallois demeure sur le paillasson. Et le prix à payer pour ce pas en avant vers l'arrière risque de coûter très cher au club centenaire.


Stéphane BOIS.
http://www.laval.maville.com/
Ouest-France[/img]
Avatar de l’utilisateur
lacouture.49
Donateur
Messages : 53824
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 9:09 am
Localisation : Arrivé à destination : la L1
Contact :

Messagepar lacouture.49 » dim. 20 mai, 2007 10:24 am

coté angevin :)

Football : Plus que jamais, Angers s'agrippe à la corde
National. Profitant du faux pas des Lavallois devant Pau, les Angevins ont donc repris leur ascension.

Et ils comptent bien maintenant garder leur place sur le podium.
Vendredi, vers 22 h 30, stade de Bon Rencontre. Sous escorte policière, le bus des Angevins peine à sortir de l'enceinte. En face, une centaine de supporters varois excédés. Sortie chaude. Le véhicule essuie invectives, noms d'oiseaux et quelques coups. À l'intérieur, les joueurs du Sco n'en ont que faire. Ils viennent de réussir, avec l'aide involontaire des Palois, l'un des plus invraisemblables retournements de situation de cette fin de championnat. Quelques minutes auparavant, Do Marcolino, l'un des hommes forts du débat, même s'il ne marqua pas, lançait à son manager Olivier Pickeu, ces quelques mots. « Tu vois, tu vois, il y a une justice. Il fallait y croire. Tu vois, il y a une justice... » Des phrases tout sourire qui relevait autant de l'amertume de l'après-défaite à Le Basser qu'au sentiment de plénitude, avec ce succès sur les bords de la Méditerranée.

Une victoire que le club angevin, toutes composantes confondues, avait préparée, peaufinée dans ses moindres détails. Car elle était indispensable. Pour un ultime espoir. Pickeu, style devin et force de persuasion à l'appui, avant le match. « Je suis sûr que nous allons nous imposer. Et peut-être que les Lavallois, trop sûrs d'eux, vont commettre une erreur. Ils ont les mains sur les bouchons de champagne, mais sait-on jamais ? » Le même, deux heures après. « On l'avait rêvé en secret, cette soirée. C'est incroyable. Ce qui me plaît, c'est d'avoir vu l'équipe jouer comme cela. Avec cette manière. Nous avons repris notre destin en mains. Et il faut maintenant une apothéose devant les Vannetais que nous respecterons bien sûr. »

L'équipe ? Après un sacré passage à vide, elle a retrouvé ses lignes de forces. À savoir son collectif, sa présence dans les duels et dans la récupération, sa qualité technique dans la construction, ses transmissions moins directes et plus travaillées. Bref, elle a évolué sur ces points forts, basés sur sa technicité, sa patience, son aptitude à créer des décalages et à faire courir l'adversaire. À défaut d'avoir retrouvé une plénitude dans l'efficacité, car elle se procura de multiples occasions avant de souffler sur le break de Bourgaud dans les ultimes minutes. » Nous n'avions pas été très heureux ces derniers temps. Là, la roue a tourné. » appréciait Jean-Louis Garcia. « Nous avons joué notre football, celui que je prône. Nous avons, c'est vrai, bénéficier d'un coup du sort avec l'expulsion de Lopez. Mais, en gros, nous avons montré notre vrai visage après une période plus grise. J'ai retrouvé mon équipe qui a allié le résultat à la manière. Elle a épuisé l'adversaire. Et maintenant, il faudra être très fort pour nous empêcher d'être devant. »

Au coup de sifflet final, les Angevins étaient déjà heureux d'être toujours dans la course. Ils exultèrent ensuite en apprenant le revers des Mayennais. Car ils sont maintenant dans une petite échappée. Et dans le brouhaha et le bonheur inattendu de ces deux résultats fêtés dans le vestiaire, le président du Sco, W. B., en cassa même sa montre. Pas si grave. Il sait déjà que le jour J et l'heure H, c'est vendredi prochain, vers 22 h 45. Et si Angers en encore est là, c'est qu'il a toujours agrippé la corde. Toujours. Même s'il y a eu quelques glissades. Cette corde qui mène, là-haut, tout là-haut, vers l'étage supérieur.


Jean-François CHARRIER.


Longue interruption. À la suite de l'expulsion du gardien varois Lopez (faute de main hors de sa surface devant Tangeaoui), le match a tardé à reprendre. D'une part, parce que la décision arbitrale a provoqué une grosse échauffourée entre les deux équipes, de l'autre parce que le gardien remplaçant de Toulon, Leca, n'avait pas de numéro sur son maillot. Il fallut donc lui en confectionner un, de manière artisanale, avec du tissu collant.
Attention, ceux qui veulent avoir leur écharpe commandée, avant Marseille, répondez à votre mail reçu; si pb envoyer mp à Rorix

Aussi sur twitter : https://twitter.com/Lacouture49
Avatar de l’utilisateur
coslain
Professionnel
Messages : 1025
Enregistré le : mar. 25 mai, 2004 8:45 am

Messagepar coslain » lun. 21 mai, 2007 9:36 am

Football : Sébastien Vaugeois, lui aussi, y croit
National. Toulon - Angers : 0-2. Le petit feu follet du couloir gauche angevin a marqué le premier but à Toulon.Après une longue blessure, il revient dans le coup à point nommé.

C'était jeudi dernier, à la Baumette, veille de cette rencontre primordiale dans le Var. Jean-Louis Garcia, au cours du point presse, vit presque son discours d'avant-match. « Pour ce débat, j'ai besoin de joueurs avec un gros mental, qui ne renonce pas au moindre contretemps, à la moindre contrariété. » Il veut des guerriers. Des combattants de l'impossible. Planus restera ainsi à la maison. Obbadi a été mis à l'écart, faute justement d'esprit collectif. Et l'entraîneur angevin d'ajouter. « Vous l'avez vu à l'entraînement, il y a par exemple Vaugeois. Il est mort de faim. Il dévore les ballons. »

Le petit gaucher, c'est vrai, est affamé. Et pour cause. Après un début de saison probant dans son couloir, il a eu un pépin aux adducteurs. Une lésion musculaire. La tuile juste après la trêve et six semaines au repos. Puis la convalo. le retour en réserve, la reconquête d'une place dans un collectif qui tournait bien. Toujours délicat. Ensuite les bouts de matches. Et puis cette titularisation à Toulon, avec le premier but angevin à la clé. « C'est un petit événement. Mais c'est le rôle aussi de chaque joueur d'être décisif à un moment ou un autre. Avant il y a eu Do Marcolino puis Tangeaoui, puis Obbadi. Là, ça tombe sur moi. C'est bien. » Car Sébastien Vaugeois, à la frappe du gauche pourtant hyper puissante, marque peu. C'était là son second but de la saison, le premier ayant été réalisé contre Louhans-Cuiseaux. « Je sais, tout le monde me le dit. Le coach en premier. Je ne prends pas assez de positions de frappe. Je dois être plus entreprenant sur ce plan. Il faut que je le travaille. »

L'an passé, il avait atteint un total de 4 réalisations. Pour l'égaler, il ne lui reste plus qu'à marquer deux fois contre Vannes, vendredi. La pensée le fait marrer. « Pour ce dernier match, je signe pour un seul but même marqué par Padovani. » Lui qui est arrivé en Anjou l'an passé, à l'aube d'une saison particulièrement galère, mesure bien le plaisir d'en être là aujourd'hui. « Ah, oui, l'an passé ! Le club était marqué par la descente. C'était trop lourd à porter. Cette fois, les données ont changé. Tout a changé en fait. Dirigeants, entraîneurs, effectifs. Et comme la mayonnaise a vite pris, la confiance est venue. Le chemin parcouru est super, tout de même. »

Mais le feu-follet est prudent. « Nous sommes dans le scénario d'un film dont on espère tous qu'il finira bien. Car il n'est pas encore fini. » Si le cas est positif, il connaîtra donc la Ligue 2 pour la première fois, puisqu'il a encore un an de contrat. Et il n'aurait, bien évidemment, rien contre le fait de poursuivre la route avec le groupe de Garcia. « C'est un entraîneur exigeant, rigoureux, sérieux. Son tempérament, sa passion du foot ont été bénéfique pour nous tous. Il va au bout de ses idées. » Et l'idée de base justement, en ce moment, aussi bien pour Garcia que pour Vaugeois, c'est de monter.

Jean-François CHARRIER.

ger;Les réservations pour Sco - Vannes du 25 mai dès aujourd'hui. Les points de vente : Magasins U : Super U les Justices - Super U Bécon les Granits - Hyper Murs Erigné, Twinner Sports Beaucouzé, D.A.C.C Angers - Segré - Saumur (uniquement pour les Comités d'Entreprises), Inter C. E Cholet (uniquement pour les Comités d'Entreprises), Guichets de J. Bouin, lundi 21 mai, mardi 22 mai, de 18 à 19 h 30, mercredi 23 mai, jeudi 24 mai de 18 à 19 h. Ouverture des guichets et des portes : 19 h le soir du match

ger;Prix des places. Présidentielle centrale Jean-Bouin, 23 €; Présidentielle latérale, 21 €; Première Jean-Bouin, 14 €; Honneur centrale St-Léonard, 13 €; Honneur latérale St-Léonard, 15 €; Basse St-Léonard, 10 €; Populaire Colombier, 7 € ; Populaire Coubertin, 7 €; Seconde (pour les visiteurs), 7 €.

ger;La fête, vendredi. Quel que soit le résultat, que les dirigeants angevins espèrent heureux, ce sera la fête à Jean-Bouin pour cette dernière rencontre. Maquillages, lancers de ballons, cotillons et feux d'artifice. Ce sera également la dernière fois que la tribune St-Léonard, qui va être démolie, sera utilisée.
la lfp ou comment essayer de detruire un club ...
Avatar de l’utilisateur
SCOubi
Donateur
Messages : 4424
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 9:55 pm

Messagepar SCOubi » mar. 22 mai, 2007 9:24 am

CO du jour

10 000 places déjà vendues


Le sco passe devant la DNCG ce matin

Image
La L1, on y est, on y reste...
Avatar de l’utilisateur
SCOubi
Donateur
Messages : 4424
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 9:55 pm

Messagepar SCOubi » mer. 23 mai, 2007 9:11 am

CO DU JOUR

ça bouge au sco

plus du tout de places :shock:

Image
La L1, on y est, on y reste...
Avatar de l’utilisateur
lacouture.49
Donateur
Messages : 53824
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 9:09 am
Localisation : Arrivé à destination : la L1
Contact :

Messagepar lacouture.49 » jeu. 24 mai, 2007 7:57 am

CO du jour
Image
Attention, ceux qui veulent avoir leur écharpe commandée, avant Marseille, répondez à votre mail reçu; si pb envoyer mp à Rorix

Aussi sur twitter : https://twitter.com/Lacouture49
Avatar de l’utilisateur
jourdesco
Scoïste, enfin !
Messages : 36873
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 11:11 am

Messagepar jourdesco » jeu. 24 mai, 2007 11:52 am

Football : Do Marcolino frissonne à l'idée de sa première accession
National. Angers - Vannes, demain (20 h). Si le cannonier angevin a connu une belle ascension en rejoignant le Sco, il veut surtout découvrir les frissons d'une accession.
>>> Retrouvez toute l'actu du SCO et donnez votre avis dans notre dossier spécial !
Fabrice, vous allez jouer la montée en L2 sur un match, qui plus est face à votre ancienne équipe. Qu'est ce que ça vous inspire ?

« C'est un signe. Et c'est un bon signe car on a commencé l'aventure face à eux par une victoire, avec deux buts pour moi, et on va la refermer face à Vannes encore. Le destin a voulu que ce soit face à mes anciens coéquipiers, c'est ainsi. Ça me permet surtout de ne pas prendre ce match à la légère : je connais les Vannetais, on ne doit surtout pas penser qu'ils vont lever le pied parce qu'ils sont sauvés. Il faudra donc être sérieux, d'autant qu'effectivement tout va se jouer sur un match. Ça aurait pu être fait si nous n'avions pas connu un mois d'avril délicat. »

Justement, à propos de ces deux fameux buts de l'aller, le Sco serait assez preneur d'un bis repetita demain soir...

« (Rires) S'il faut marquer, il n'y a pas de problème. Je ferai tout pour, comme d'habitude. Mais, au fond, l'essentiel n'est pas de savoir qui marquera. L'essentiel , ce sont les trois points. Pour y parvenir, je suis même prêt à voir marquer Padovani (ndlr : le gardien) s'il le faut (nouvel éclat de rire). »

Pourtant, vous marquez le pas en terme de réalisations. Vous mettez ce « coup de moins bien » sur le compte de quoi ?

« Je crois tout d'abord que l'on peut dire sans exagérer que j'ai vraiment eu beaucoup de malchance ces derniers temps. Je n'ose même plus compter le nombre de poteaux et de transversales que j'ai rencontrés sur mon chemin. Et puis, il y a sans doute un peu de fatigue physique. Il ne faut pas oublier que j'ai joué 37 matches sur 37, plus deux matches de préparation, et qu'enfin je n'ai pas raté le moindre entraînement. Après mon quadruplé à Cannes, j'avais aussi marqué le pas mais c'était passé plus inaperçu car Ahmed (Tangeaoui) avait pris le relais pour marquer. En avril, plus personne ne marquait, et ça s'est plus vu. Depuis Sète, on a retrouvé une spirale positive, et il faut conclure sur notre élan. »

D'autant que le match va se jouer à guichets fermés. Ça va faire du monde (ndlr : environ 18 000 personnes avec la salle Jean-Bouin) pour vous pousser vers la L2...

« (Un silence). Wouaw, le stade va être plein ? C'est vraiment une bonne nouvelle. Ce sera à nous d'être efficaces bien sûr, mais les spectateurs devront vraiment nous porter pendant 90 minutes. C'est très important, car on ne sait jamais ce qu'il peut arriver. »

Vous jouez les premiers rôles, et donc la montée, depuis le début du championnat. C'est un paramètre lourd. N'est-il pas usant aussi sur le plan psychologique ?

« En fait, on s'est vraiment dit en janvier, après le match de Cannes, que maintenant on jouait la montée à fond, qu'il ne fallait plus se cacher. Mais il est vrai qu'on se l'est dit car on a toujours été parmi les quatre premières places. Au bout du compte, c'est plus motivant qu'usant. »

Vous avez une armée d'observateurs sur le dos à chaque match. Qu'est-ce que ça vous inspire ?

« Rien. Quand je rentre sur le terrain, je ne sais pas qui est dans les tribunes. J'ai rendez-vous avec mon agent le 26 mai pour discuter des éventuelles propositions que l'on me fera. Point final. Je sais que beaucoup de gens pensent que si je marque moins souvent, c'est parce que j'ai déjà la tête ailleurs. C'est faux et ça m'embête que l'on puisse penser cela. Je suis pro. Ce qui m'intéresse, c'est que mon employeur soit content de moi, mon équipe et le public aussi. D'ailleurs, je le dis clairement, je suis très bien à Angers, ma famille aussi. Le club est très bien structuré, l'encadrement est très compétent. C'est super et la ville est géniale. Et puis je rappelle qu'à mon arrivée, j'ai signé pour un an plus un an : en cas de montée, je suis toujours contractuellement lié au Sco. Où d'ailleurs, ça ne me dérangerait pas de signer deux ou trois ans de plus s'il le faut ! »

Pour finir, quel pourcentage de chance donnez-vous au Sco pour qu'il évolue en L2 la saison prochaine ?

« (Sans hésiter) 500% ! On sait d'où l'on vient, quelle saison on a fait. Ce serait ridicule de lâcher maintenant. Et puis, j'ai envie de connaître ma première montée. »

Rien à rajouter ?

« Euh, si ! Je reviens en arrière, mais il faut bien écrire que le public ne devra pas se comporter en spectateur mais en supporter. On a vraiment besoin d'eux. C'est de la plus grande importance : la ferveur du public doit rendre notre adversaire impuissant, le tétaniser. On compte vraiment là-dessus ! (Là, il ne rit plus !) »


Recueillis par

Christophe MAZOYER.

Ouest-France
Croaaaa!!!
gruyere
Cadet
Messages : 317
Enregistré le : mer. 28 avr., 2004 9:18 am
Contact :

Messagepar gruyere » jeu. 24 mai, 2007 3:51 pm

bonjour,


interview d'avant match sur www.segreactu.com avec Jean Louis Garcia notamment.
Avatar de l’utilisateur
jourdesco
Scoïste, enfin !
Messages : 36873
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 11:11 am

Messagepar jourdesco » jeu. 24 mai, 2007 5:27 pm

Pris sur Angers-maville:
Max , Angers : "Un gâchis...depuis 14 ans"

Depuis le début de la saison, on nous joue la messe... Le SCO ne montera pas en ligue 2... Et les 15 000 pauvres malheureux de vendredi soir assisteront à un match amical "pipeau" comme les autres à domicile de cette saison... Mais il faut remplir les caisses du club ! La raison ? W. B. ne possède aucune assise financière et survit grâce aux subventions exceptionnelles de la mairie. [...] Bonne chance pour l'année prochaine en National ou CFA... (23/05/2007)

:up:
Un bon celui-là!
Croaaaa!!!
Avatar de l’utilisateur
manu49
Junior
Messages : 658
Enregistré le : lun. 24 mai, 2004 6:38 pm
Localisation : 94

Messagepar manu49 » jeu. 24 mai, 2007 6:16 pm

Édition du jeudi 24 mai 2007

Du côté d'Angers Sco... à 90 minutes du bonheur

Les Angevins n'ont pas connu de souci particulier cette semaine à l'entraînement. Seul Vincent Carlier demeure convalescent, tout comme Guy Moussi, qui a entamé sa rééducation. « Pour le reste, ce fut vraiment la routine. Nous avons fait une séance assez tranquille aujourd'hui (ndlr : hier) après avoir copieusement monté le rythme mardi, » explique Jean-Louis Garcia qui a décelé beaucoup de détermination au sein de son groupe. « Il y a vraiment beaucoup d'envie chez les joueurs. Maintenant,ce sera charge à nous de bien maîtriser cette motivation, de façon à ce qu'elle ne se retourne pas contre nous. On doit vraiment se concentrer sur notre match, » continue le technicien angevin qui effectuera son choix parmi un groupe de 18 joueurs : ceux du déplacement victotieux à Toulon, « plus Planus et Zahiri. »

Jean-Louis Garcia attend également beaucoup du public. « La dernière fois que l'on a eu beaucoup de monde au stade, c'était contre Nîmes (ndlr : 9200 spectateurs) et ce fut notre match le plus abouti de la saison. Avec quasiment le double de spectateurs, on peut donc avoir bon espoir... Mais pour cela, il faudra que le public soit vraiment derrière nous, soit tolérant, patient, qu'il nous donne le droit à l'erreur et nous pousse véritablement. C'est un paramètre très important car il est d'ordre psychologique, et en fin de saison, c'est la tête qui fait la différence. On l'a vu à Toulon : quand on est bien dans la tête, les jambes suivent forcément. » A 90 minutes du bonheur, ce n'est effectivement pas le moment de flancher.

Ch. M.

Angers (groupe de 18 : Padovani, Martinelli - Pinault, Cygan, Ongoly, Ahou, Makuma - Stephan, Djellabi, Sola, Vaugeois, Planus, Bourgaud - Tangeaoui, Do Marcolino, Zahiri, Tribeau, Biakolo.

Ouest-France
Avatar de l’utilisateur
RNB
Scoïste, enfin !
Messages : 12128
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 9:57 am
Localisation : voisin de Bessonno
Contact :

Messagepar RNB » ven. 25 mai, 2007 6:17 am

Football : Angevins, cette montée vous tend les bras !
National. Angers - Vannes. L'heure de vérité est arrivée pour le Sco. Une victoire face aux Bretons et les portes de la Ligue 2 seront ouvertes.
Il n'en reste qu'un. Un match, un seul, pour clore en beauté une saison de renouveau, passée aux avant-postes du classement. Face aux Morbihannais, les Angevins n'ont pas vraiment d'alternative. S'ils l'emportent, ils accèdent à l'étage supérieur. S'ils font match nul, tout dépendra du résultat de Laval à Romorantin. Si les Mayennais aussi concèdent la parité, c'est dans la poche pour Angers. S'ils l'emportent, par le biais des résultats directs (0-0 à Jean-Bouin, 1-0 pour les Tangos à Le Basser) ce sont eux qui monteront. Les données sont donc claires. Et Cygan et ses partenaires ont tout de même bien leur destin en mains puisque, vendredi dernier, la troupe de Troch a dérapé sérieusement à domicile face aux Palois (défaite 2-3). Sans exclure, non plus, la possibilité quelque peu farfelue de deux défaites des voisins de l'Ouest. Ce qui profiterait également aux Angevins qui possèdent deux points d'avance.

Une défaite, Jean-Louis Garcia ne l'envisage pas. Mais pas du tout. L' entraîneur angevin peut, il est vrai, s'appuyer sur la seconde période contre Sète et sur le débat maîtrisé à Toulon, où son équipe a retrouvé ses fondamentaux techniques et sa sérénité. « C'est par notre jeu, comme dans le Var, que nous pourrons nous imposer. En s'appuyant sur un bloc équipe compact, en ayant de la mobilité et de la qualité dans la circulation de balle. Notre adversaire vannetais est joueur. Et cette formation peut être dangereuse si on la laisse évoluer comme elle l'entend. »

C'est d'autant plus vrai que les Morbihannais pointent leur nez, libérés de toute contrainte. « Nous aurons à faire preuve de patience. Car au fil des minutes, les Vannetais se montreront peut-être moins vigilants, moins rigoureux. Il faudra donc bannir l'affolement. » poursuit Garcia. « Nous devons être heureux de jouer une telle rencontre et non pas nerveux. Se libérer de la tension, gérer ses émotions, se canaliser seront des notions nécessaires. Pour mettre en place notre propre jeu. » Si le Sco arrive effectivement, et d'entrée de match, à s'assurer de la possession de balle, un grand pas sera fait. « Nous avons souvent balbutié notre football en voulant évoluer trop vite, trop long. Nous avons rectifié dernièrement. Et c'est là dessus qu'il faut miser. »

L'entraîneur angevin alignera sans doute le même onze de départ qu'à Toulon dans un groupe où Planus fait sa réapparition. « L'élément fraîcheur sera aussi à prendre en compte. Dernièrement, Biakolo, Vaugeois, Bourgaud ont été, sur ce plan, des plus. Comme notre organisation en 4-4-2 reste stable et cohérente, les repères collectifs ne sont pas troublés. » Et Garcia de conclure. « On vit une saison fabuleuse. On a retrouvé le sourire au club. Alors, essayons de la terminer harmonieusement. » C'est-à-dire en chipant une accession, qui est là, toute proche et qui tend les bras au Sco.

Jean-François CHARRIER.

Ouest-France
Image
Ambassadeur du SPORTING dans le monde
Avatar de l’utilisateur
RNB
Scoïste, enfin !
Messages : 12128
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 9:57 am
Localisation : voisin de Bessonno
Contact :

Messagepar RNB » ven. 25 mai, 2007 6:18 am

Le plaisir retrouvé des soirées à Jean-Bouin
A 90 minutes de la montée en Ligue 2, le Sco d'Angers rencontre Vannes, ce vendredi soir à 20 h 30. Réactions de supporters qui ont du mal à tenir en place.
Comme un seul homme, ils seront des milliers, ce vendredi soir, à supporter leur équipe jusqu'à la délivrance. Et ils ont bien l'intention de faire la fête, tard dans la nuit, en cas de victoire et de montée en Ligue 2. Un grand rassemblement est même prévu, place Leclerc à Angers, à partir de 23 h 30, si l'équipe sort victorieuse du duel contre Vannes.

Il faut dire que, depuis plusieurs semaines, les supporters avouent avoir retrouvé le plaisir des soirées à Jean-Bouin. Julien Jeanneteau, le président du club Magic Sco (une cinquantaine de membres), reconnaît que la nouvelle équipe dirigeante met davantage de liant dans ses relations avec les supporteurs. « Le staff organise des rencontres régulières avec les clubs, ce qui n'était pas le cas avant. C'est un réel plaisir de travailler avec lui. »

René, un supporteur de Mûrs-Érigné, confirme cet état d'esprit qui semble régner au club depuis une saison. « Un vent de fraîcheur souffle sur le Sco. Une nouvelle équipe qui choisit toujours les bonnes orientations pour le club. Un grand entraîneur, dans ses choix tactiques et ses analyses de matchs. Au fil des mois, des tribunes, on a pu voir l'équipe prendre du volume et de l'ambition, et le plaisir s'est communiqué à tout le stade. » Michel, un habitant de la Bohalle qui soutient le Sco, estime quant à lui que « l'élément le plus frappant est la cohérence des choix à tous les niveaux. Le président donne les grandes orientations et n'interfère pas dans le domaine sportif ! » Petit bémol néanmoins : « Que la mythique tribune Saint-Léonard ne soit plus utilisée en entier ! »

Un détail car l'ambiance sera là quand même, ce soir, dans les tribunes. « Nous avons reçu l'autorisation de craquer des fumigènes à la fin du match en cas de montée, précise même Julien Jeanneteau. Au moment de l'entrée des joueurs, on a prévu des petits mots d'encouragement sur les banderoles. » Les mêmes chants que d'habitude ? « Oui, plus un nouveau : On est en Ligue 2... » La surprise du chef viendra du club des Franciliens (une quinzaine de membres). Son responsable Philippe Blet va remettre à W. B. la feuille de composition des équipes de la finale de la coupe de France entre Toulouse et Angers. C'était il y a tout juste 50 ans. « Un tableau encadré et mis sous verre. Le match s'était soldé par le plus gros score jamais égalé en finale de cette épreuve : 6-3. » Un présage pour le Sco ?

A.W.


(Lire aussi en Sports)

Vivez la soirée en direct sur internet. Venez consulter, ce soir, le résultat du match sur notre site www.angers.maville.com, ainsi que les premières photos d'ambiance dans la ville en cas de victoire du Sco. Et réagissez en déposant un avis !

Ouest-France
Image
Ambassadeur du SPORTING dans le monde
Avatar de l’utilisateur
Matt
Professionnel
Messages : 1999
Enregistré le : mar. 10 oct., 2006 7:53 am
Localisation : Chateau Gontier

Messagepar Matt » ven. 25 mai, 2007 10:56 am

deux articles sur le sco sur le Ouest france de la Mayenne :shock: :D

Angers Sco veut retrouver ses ambitions

Nationals. angers joue son retour en ligue 2, ce soir, contre vannes.Une 1ere étape dans le reconquete de son prestigieux passé.

La victoire n'est meme pas indispensable. Ellee aurait toutefois le mérite d'épargner les nerfs des joueurs et des quelques 18000 spectacteurs attendus ce soir au stade Jean Bouin, et dans la salle attenante ou la rencontre sera retransmise sur écran géant. Dans l'interminable chassé croisé auquel se livrent Angevins et Lavallois depuis noel, le sco aborde en effet la derniere ligne droite en position favorable. Si bien que seule une victoire mayennaise à Romorantin contraindrait les angevins à un succes indispensable.

Un denouement heureux, ce soir, conferait surtout au sco, enfin stabilise et structure, le statut de parfait miracule. A la lutte pour son maintien l'an dernier encore, le club a change de mains, et de nouveau président, W. B., jeune industriel manceau, les a manifestement plus verte pour faire repousser les ambitions angevines. Sa recette ? savoir s'entourer. L'ex pro Olivier Pickeu porte a merveille le costume de manager general grace a de solides relations dans le milieu, tandis que l'entraineur Jean Louis Garcia, passé par le centre de formation des girondins, fait figure de gestionnaire avise des troupes angevines, adossés à la meilleure defense du championnat (29 buts encaisses en 37 matchs).

A 90 minutes du bonheur, le sco se prepare donc a chavirer dans une nuit de douceur... angevine. Les kops fourbissent de banderoles et calicots, les feux d'artifices sonts prets, le champagne mis au frais. Reste à ne pas boire le calice jusqu'a la lie en cas de succes lavallois et de contre performance à Jean Bouin. " le plus simple c'est de gagner" conclut avec sagesse Fabrice Do Marcolino, l'ex vannetais et deuxieme meilleur buteur (25) du championnat, plus que jamais determine a poursuivre la série.

Christophe Mazoyer
Avatar de l’utilisateur
SCOubi
Donateur
Messages : 4424
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 9:55 pm

Messagepar SCOubi » ven. 25 mai, 2007 11:02 am

lacouture.49 a écrit :les 12 pages sont des portraits des joueurs , avec parcours ,date de naissance ...du staff, du parcours avec des courbes, interview, une deception , rien sur les supporters


je ne peux resister à mettre l'historique du club en tableau

Ah les année 60-70 (jusqu'au début des années 80) :sco13:

Image

de 1945 à 1996 on est jamais descendu sous la L2, incroyable : il faut retrouver notre rang (L1, L2 minimum).
La L1, on y est, on y reste...
Avatar de l’utilisateur
SCOubi
Donateur
Messages : 4424
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 9:55 pm

Messagepar SCOubi » ven. 25 mai, 2007 11:09 am

et les grandes dates :sco4:

Image
La L1, on y est, on y reste...
Avatar de l’utilisateur
pj328
Professionnel
Messages : 1895
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 8:07 pm
Localisation : Angers

Messagepar pj328 » ven. 25 mai, 2007 11:59 pm

Foot - National - Angers grimpe en Ligue 2

Angers a rejoint Clermont-Foot et Boulogne-sur-Mer en Ligue 2 à la faveur de son succés face à Vannes (2-0) conjugué à la défaite de Laval à Romorantin, vendredi lors de la 38e et dernière journée de National. Laval échoue au pied du podium, à la quatrième place. A noter aussi que Toulon est relégué en CFA.

l'Equipe.fr
Avatar de l’utilisateur
lacouture.49
Donateur
Messages : 53824
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 9:09 am
Localisation : Arrivé à destination : la L1
Contact :

Messagepar lacouture.49 » sam. 26 mai, 2007 8:04 am

trop d'articles , 4 pages sur le CO :
en vrac:
14760+331 =15091 :)
-Angers sco un cran au dessus ,premiere page , avec les joueurs les bras levés et super fabrice , en photo qui reste au sco
-les voilà en L2 , ces angevins
-de la joie ,des rires , du champagne, et la douche
-et pendant ce temps là ,à laval
-un e entame qui offre la montée
- la belle soirée de monsieur padovani qui sera encore angevin la saison prochaine
-interview du staff, des joueurs dont celle importante de fabrice
des photos: d'actions, du président arrosant les joueurs au champagne, du vestiaire,
-21h53 , la délivrance
-souvenirs des anciens ,en photos
-interview de suporters; david d'avrillé,charlotte d'angers,david d'angers ,alexandre d'angers
-l'entrée des joueurs
-la salle JB avec 500 personnes
- séances maquillage
-le coup d'envoi du maire
-l'arrivée des joueurs à la mairie avec le petit train touristique d'angers

-etc......acheté le , c'est un collector

je vous met quand même un article qui va faire plaisir à de nombeus forumistes et qui résume cette formidable nuit ; la suite demain avec la liesse à la mairie avec les 3 ou 4000 supporters:


Image
Modifié en dernier par lacouture.49 le sam. 26 mai, 2007 8:24 am, modifié 1 fois.
Attention, ceux qui veulent avoir leur écharpe commandée, avant Marseille, répondez à votre mail reçu; si pb envoyer mp à Rorix

Aussi sur twitter : https://twitter.com/Lacouture49
Avatar de l’utilisateur
manu49
Junior
Messages : 658
Enregistré le : lun. 24 mai, 2004 6:38 pm
Localisation : 94

Messagepar manu49 » sam. 26 mai, 2007 10:24 am

Football : c'est fait, Angers Sco retrouve la Ligue 2

Image
La joie des Angevins à la fin du match. C'est fait, le Sco rejouera la saison prochaine en Ligue 2 ! :Photos : Franck Dubray

National. Angers - Vannes : 2-0. En s'imposant devant les Bretons, le Sco n'a pas manqué l'occasion qu'il avait de retrouver l'étage supérieur.

Après deux saisons passées dans ce championnat hybride et qui ressemble à un vrai purgatoire, les Angevins, en remportant un court succès devant Vannes, hier soir, ont donc conquis le droit à l'accession. L'an prochain, ils retrouveront donc le monde professionnel de la Ligue 2, un an après l'arrivée de la nouvelle équipe dirigeante. Pour cette dernière sortie de l'exercice, Angers a encore dominé l'opposition mais, malgré des occasions certaines, n'a pas su se mettre à l'abri. D'où une fin de rencontre un peu crispante avant le second but de Do Marcolino en toute fin de match. Après, et bien après, ce fut l'explosion de joie d'un stade plein et ravi, bien sûr, de cette issue favorable. Angers termine donc le championnat en troisième position avec un total de 71 points. Sans doute un record pour cette place.

Après quelques minutes d'interruption à cause d'un coup reçu par Revel sur un choc avec l'un de ses défenseurs d'entrée de jeu, les Angevins tentèrent d'imprimer le rythme face à une formation morbihannaise évoluant de manière compacte au milieu avec le seul Le Lay en pointe, soutenu il est vrai, en phase offensive, par le duo Haguy-Macé. Une combinaison Tangeaoui - Do Marcolino échoua ainsi d'un rien (13'). Et alors que Laval, réduit à dix, était déjà mené de deux buts en Sologne, les Angevins allaient ouvrir le score sur un centre d'Ahou malencontreusement détourné dans son propre but par Garin (18'). Un scénario idéal donc pour le Sco qui pouvait donc alors évoluer beaucoup plus libéré et contraindre ainsi les Vannetais à essentiellement défendre.

Le poteau pour Tangeaoui

Un essai non cadré de Vaugeois (23') vint ponctuer une séquence où le rythme subitement tomba d'un ton. Les Angevins se montraient alors plus patients, forts de leur avantage, alors que les Bretons avaient du mal à enchaîner vers l'avant. Ces derniers n'avaient jusqu'alors jamais inquiété Padovani. Grâce aussi à Cygan qui contra Le Lay in extremis (36'). En fait, Angers bien en place, attendait les opportunités. Il en eut une avec un déboulé de Djellabi repris par Do Marcolino mais Poletti s'interposa de justesse (41') alors que Tangeaoui ne put maîtriser une reprise en pivot (44'). Pinault vit aussi un essai frôler le montant (45'+1).

Dès la reprise, Revel s'envola sur un coup franc parfaitement exécuté de Sola (48'). Et un mouvement Tangeaoui-Vaugeois ne put être conclu de la tête par Do Marcolino (52'). Le Sco continuait donc à contrôler les débats. Et Tangeaoui parfaitement servi par Vaugeois vit le poteau repousser sa tentative (58') avant d'échouer sur Garin (61') après une chevauchée. Quant aux Bretons, ils n'arrivaient vraiment pas à se mettre en position dangereuse devant le but angevin.

À peine entré en jeu, Biakolo à son tour faillit bien surprendre la défense vannetaise. Mais il fut repris. Le Sco cherchait donc à faire le break. Cette différence qui aurait permis de souffler. Après une frappe puissante mais non cadrée de Jacuzzi (68'), les Angevins eurent tendance à se recroqueviller. Mais ils se reprirent ensuite avec notamment un essai trop croisé de Pinault (83'). La situation resta chaude tout de même puisque Padovani se coucha encore sur une tête de Jacuzzi (88') avant que Do Marcolino ne marque son 26e but après des semaines de disette et ne libère tout un stade.

Jean-François CHARRIER. Ouest-France
Avatar de l’utilisateur
hellion49
Professionnel
Messages : 1829
Enregistré le : lun. 21 févr., 2005 6:55 pm

Messagepar hellion49 » sam. 26 mai, 2007 12:42 pm

co du 26 certain article est photos


Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
manu49
Junior
Messages : 658
Enregistré le : lun. 24 mai, 2004 6:38 pm
Localisation : 94

Messagepar manu49 » dim. 27 mai, 2007 8:01 am

National : C'est quand le bonheur ? Pour le Sco, c'est maintenant...

Image
Tehirry Cygan, Delis Ahou, Mickaël Stephan Teddy Ongoly et Ahmed Tangeaoui peuvent lever les bras au ciel. Ils viennent de réaliser l'un des faits marquants de l'histoire du club angevin. :Franck Dubray

Deux ans après être descendus, les Angevins reprennent donc le train de la Ligue 2 grâce à une vingtième victoire face à Vannes, après une saison éprouvante.

Pour le Sco, c'est maintenant le bonheur. Hier, aujourd'hui, dans les jours à suivre. La liesse, l'euphorie, la joie qui ont enveloppé Jean-Bouin vendredi soir, dans une effervescence partagée par près de 15 000 spectateurs, avec des joueurs restant de longs instants sur le terrain pour savourer, pour communier vont perdurer un moment. L'Anjou est fier de retrouver un championnat qui lui sied mieux. La nouvelle équipe dirigeante, avec le duo W. B. (président) - Olivier Pickeu (manager général) a donc réussi son pari avec un an d'avance. C'est bien la complicité unissant les deux têtes du club qui a été le point de départ de l'aventure.

Une aventure où Jean-Louis Garcia aura été l'architecte du terrain. Le paysagiste en chef. Une aventure où toutes les turpitudes des précédentes années auront été évacuées pour retrouver un groupe sain qui s'est abreuvé de solidarité, de complicité et d'abnégation. Car cette accession, il fallait aller la chercher. Jusqu'au bout de ce dernier match. Rien ne fut donc facile. « Nous avons joué cette rencontre comme il le fallait. Même si nous avons parfois reculé. » avouait l'entraîneur angevin, trempé, dans une conférence d'après match improvisée sur la pelouse même. « Contre Vannes, nous avons fait le boulot. Mais l'exploit, ce fut surtout la victoire à Toulon, vendredi dernier. Là, les Bretons étaient venus pour se faire plaisir. Mais cette dernière victoire est méritée. »

Menés vite au score, les Vannetais ont pourtant joué leur jeu, avec le poids de Le Lay en pointe, les escapades de Macé et d'Haguy dans les couloirs, mais sans vraiment inquiéter Padovani. Pourtant les Angevins n'étaient pas à l'abri d'un coup du sort et ils ne soufflèrent donc qu'en toute fin de match, un peu comme dans le Var précédemment. « Si j'ai tremblé · » commentait le président W. B.. « Oui, j'ai tremblé mais toute la saison. Là, tout est fabuleux. Et cette montée, elle est encore plus belle à la maison. Nous allons pouvoir voir l'avenir sereinement maintenant. »

Non loin, Jean-Louis ajoutait. « C'est magnifique ! Nous avons réalisé une très belle saison où nous avons pu travailler dans des conditions optimales. J'ai eu les larmes qui me sont montées aux yeux. Je suis très, très fier d'avoir travaillé avec ces mecs-là. Oui, c'est fabuleux. Je suis heureux... »

Il peut l'être. Car rien n'était évident en début de saison. Loin de là. Et un simple chiffre suffit à mesurer l'ampleur de la tâche accomplie. 71. Un chiffre qui n'a l'air de rien. 71 points. Mais un chiffre qui indique combien le Sco a dû ramer pour aller chercher cette accession. L'an passé, pour exemple, Niort, Tours et Libourne étaient montés avec respectivement 70, 65 et 64 points. Le parallèle est parlant. Et si le Sco n'est pas champion, il en avait vendredi un petit air. Un air de fête...

Jean-François CHARRIER.


ANGERS -VANNES : 2-0 (1-0)

Arbitre : M. Buquet. 14 760 spectateurs.

BUTS. Angers : Garin (18' csc), Do Marcolino (89').

AVERTISSEMENTS. Vannes : Haguy (58'). Angers : Do Marcolino (70').

ANGERS. Padovani - Pinault, Ongoly, Cygan (cap), Ahou - Djellabi, Stephan (Bourgaud, 78'), Sola, Vaugeois (Planus, 71') - Tangeaoui (Biakolo, 63'), Do Marcolino. Non entrés : Martinelli (g), Makuma, Bourgaud. Ent : Jean-Louis Garcia.

VANNES. Revel - Poletti, Garin, Gomba, Barru - Macé, Hervé, Lebouc (Besnard, 25'), Le Roux (cap), Haguy - Le Lay (Jacuzzi, 65'). Non entrés : Lailler (g), Talmont, Eveno. Entr. : Stéphane Le Mignan.

Ouest-France
Avatar de l’utilisateur
lacouture.49
Donateur
Messages : 53824
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 9:09 am
Localisation : Arrivé à destination : la L1
Contact :

Messagepar lacouture.49 » dim. 27 mai, 2007 9:03 am

CO du jour en 3 pages :en vrac :
-une grande photo de la joie du vestiaire en première page
-une si belle soirée avec photo des joueurs en grappe à JB
-photo devant la mairie du balcon ,on n'a du mal a voir les visages des supporters
-les joueurs sur le petit train
-les joueurs à la discothèque
-le président regardant le feu d'artifice
-celle arrosant au champagne les joueurs
-une devant la mairie avec mr scomino
-l'article sur la confirmation de l'arrivée de alo'o effoulou
-............
Attention, ceux qui veulent avoir leur écharpe commandée, avant Marseille, répondez à votre mail reçu; si pb envoyer mp à Rorix

Aussi sur twitter : https://twitter.com/Lacouture49
Avatar de l’utilisateur
lacouture.49
Donateur
Messages : 53824
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 9:09 am
Localisation : Arrivé à destination : la L1
Contact :

Messagepar lacouture.49 » dim. 27 mai, 2007 9:28 am

un échange de bon procédé :up: ,mr scomino:

Image
Attention, ceux qui veulent avoir leur écharpe commandée, avant Marseille, répondez à votre mail reçu; si pb envoyer mp à Rorix

Aussi sur twitter : https://twitter.com/Lacouture49

Retourner vers « 2006-07 : 3° et promu en L2 avec 71 pts »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités