[2006/07 Revue de presse] : O.F. - C.O. et autres

Dès sa première saison, Garcia permet au SCO de retrouver la L2 grâce à une bonne assise défensive et aux 26 buts de Do Marcolino.
Avatar de l’utilisateur
tiopépé
Scoïste, enfin !
Messages : 3410
Enregistré le : ven. 26 mars, 2004 11:32 pm
Localisation : A.N.G.E.R.S (justice)
Contact :

Messagepar tiopépé » sam. 24 févr., 2007 12:05 am

Dernier message de la page précédente :

Les nouveaux bureaux
Nous vous informons également que la section professionnelle sera installée à compter du lundi 26 février 2007 dans ses nouveaux bureaux situés au 73, bd Jacques Portet à Angers. Les coordonnées téléphoniques changent également. Vous pourrez joindre le secrétariat au 02.41.68.98.40.
viva blanco y negro por la vida...
Avatar de l’utilisateur
lacouture.49
Donateur
Messages : 53592
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 9:09 am
Localisation : Arrivé à destination : la L1
Contact :

Messagepar lacouture.49 » sam. 24 févr., 2007 8:47 am

Football : Pour le Sco, un vrai test de caractère
National. Angers - Boulogne. Trois jours après leur victoire devant Raon (1-0), les Angevins remettent le couvert, avec un très gros morceau au menu.
Et un, et deux, et trois... Non, il ne s'agit pas là de buts. Mais de matches. Les Angevins vont donc terminer, ce soir, devant les Boulonnais leur semaine au pas cadencé. Après un nul à Clermont, samedi dernier, un succès sur Raon mercredi, ils vont donc avoir à digérer un choc de haut de tableau. Dauphins de Laval, ils accueillent, en effet, le troisième membre du podium, Boulogne, qui a longtemps tenu la tête du championnat. Un choc, un vrai donc, un test aussi de caractère pour une équipe angevine qui devra certainement dépasser un état latent de lassitude pour faire face. Ce sera là l'un des paramètres et l'une des incertitudes de cette opposition au top.

Ce duel de prétendants à l'accession sera d'autant plus intéressant à suivre que le Sco est souvent maître chez lui (une seule défaite) alors que les Nordistes font partie des formations qui se la jouent à l'aise à l'extérieur (6 victoires et trois nuls en 13 rencontres). Tous les autres chiffres indiquent des parcours similaires ou presque, les Angevins restant sur une série sans défaite depuis la trêve, les Nordistes ayant connu un gros accroc, fin janvier devant Clermont en concédant à domicile un revers (0-1) tout en se reprenant et en écartant Nîmes lors de la dernière journée (2-0). Ce qui a rassuré leur entraîneur Philippe Montanier. « Nous avons retrouvé de la qualité dans le jeu. Même lors de notre revers devant les Auvergnats. Et nous irons à Angers, qui est certainement l'équipe la plus en forme du moment, en restant humbles et déterminés. Nous nous attendons vraiment à un gros match. »

Pour cet événement, les Nordistes seront au complet. Ce qui ne sera pas le cas au Sco où Cygan, Sola et Djellabi sont encore des chaînons manquants.

Les contres boulonnais très dangeureux

Les Angevins se sont entraînés cool depuis mercredi. Récupération, vivacité, travail de coordination ont été à l'ordre du jour. Pour retrouver un peu de fraîcheur. « On oublie plus vite la fatigue quand on gagne. » reconnaît Jean-Louis Garcia. « Et puis, de toutes manières, il faut que nous sachions nous surpasser. Aller au-delà. La succession de matches ne peut pas être une excuse. Cela peut peser un peu, mais en fin de rencontre. Pas avant. » Pour le technicien angevin, tout se jouera plutôt au mental. « Il y aura de l'intensité, c'est certain ! Ensuite, ce sera donc une affaire d'intelligence tactique, de vigilance, de réalisme, de créativité et d'allant. » Boulogne adorant aspirer l'adversaire et placer ensuite des contres rapides avec des courses longues à plusieurs joueurs, le replacement devra également être dans l'esprit des Angevins. Ce que Garcia exprime ainsi. « De l'audace, oui, avec le ballon, mais surtout un bloc lorsqu'on le l'a pas. »

Pour Angers, les objectifs sont multiples : écarter un rival direct, conserver la confiance acquise, confirmer qu'un palier est bien franchi. « Nous ferons tout pour l'emporter. » conclut Garcia. « Mais il est aussi hors de question de le perdre. » Une prévision ou une précaution qui ne sera peut-être pas inutile.


Jean-François CHARRIER.

Karim Djellabi forfait, Sébastien Vaugeois à cours de compétition, il se pourrait bien que Stéphane Biakolo occupe le flanc gauche du milieu de terrain dès le départ de la rencontre. Un poste qu'il a déjà tenu, cette saison.
Avatar de l’utilisateur
Tranquilou
Donateur
Messages : 18720
Enregistré le : sam. 01 oct., 2005 10:23 pm

Messagepar Tranquilou » dim. 25 févr., 2007 9:01 am

Image

Image

Bonne fin de WE!
damienlucas
Donateur
Messages : 4620
Enregistré le : dim. 27 févr., 2005 12:27 pm

Messagepar damienlucas » dim. 25 févr., 2007 12:17 pm

Image
Avatar de l’utilisateur
hellion49
Professionnel
Messages : 1829
Enregistré le : lun. 21 févr., 2005 6:55 pm

Messagepar hellion49 » dim. 25 févr., 2007 3:48 pm

co du dimanche 25 fevrier

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Tranquilou
Donateur
Messages : 18720
Enregistré le : sam. 01 oct., 2005 10:23 pm

Messagepar Tranquilou » lun. 26 févr., 2007 9:06 am

Revue de presse du Lundi

Image
Image
Les 18 ans sont 9ème/14 avec 45 pts. le leader, Niort a 61 pts.
Avatar de l’utilisateur
SCOubi
Donateur
Messages : 4395
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 9:55 pm

Messagepar SCOubi » lun. 26 févr., 2007 10:41 pm

CO.

Image
La L1, on y est, on y reste...
Avatar de l’utilisateur
SCOubi
Donateur
Messages : 4395
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 9:55 pm

Messagepar SCOubi » lun. 26 févr., 2007 10:44 pm

CO la suite

Image
La L1, on y est, on y reste...
Avatar de l’utilisateur
materrazzi
Professionnel
Messages : 1251
Enregistré le : mar. 13 févr., 2007 10:15 am
Localisation : Angers

Messagepar materrazzi » mer. 28 févr., 2007 3:05 pm

Vous verrez mieux comme cela vu aujourd'hui dans le parisien Image
Avatar de l’utilisateur
Cisco
Administrateur
Messages : 14161
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 12:42 pm
Localisation : Trélazé

Messagepar Cisco » jeu. 01 mars, 2007 7:09 pm

Rappel :
  • la revue de presse a pour vocation la mise en ligne d'articles de journaux relatifs au Sco.
  • Merci de ne pas oublier de citer le journal d'où et pris l'article et d'éviter les commentaires sur les articles en eux-mêmes dans ce topic. Vous pouvez réagir dans des topics exsitants ou en créer de nouveaux si le sujet n'est pas déjà traité. Le but est de garder une très bonne lisibilité de ce thread apprécié de tous.


J'en profite d'ailleurs pour remercier ceux qui font l'effort de porter à la connaissance de tous les amoureux du club les articles le concernant.
Suivez le compte tweeter du forum ! => https://twitter.com/SCO_1919
Avatar de l’utilisateur
scoiste49
Scoïste, enfin !
Messages : 2839
Enregistré le : sam. 31 déc., 2005 1:53 pm
Localisation : Angers

Messagepar scoiste49 » jeu. 01 mars, 2007 7:56 pm

Ouest France d'aujourd'hui :up:



http://img265.imageshack.us/my.php?imag ... mmesx0.jpg

C'est petit mais en bilan ils disent que a chaque match on aura droit aux ballons... et que y'a déjà 3.500 places de prises pour le match face à Nîmes !
Avatar de l’utilisateur
Tranquilou
Donateur
Messages : 18720
Enregistré le : sam. 01 oct., 2005 10:23 pm

Messagepar Tranquilou » sam. 03 mars, 2007 8:39 am

OF des 3 et 4 mars

"Pour nos supporters, trois points ce serait bien"
Image

Merci JLG!! :up:

;) Vicasco!
Image
Avatar de l’utilisateur
lacouture.49
Donateur
Messages : 53592
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 9:09 am
Localisation : Arrivé à destination : la L1
Contact :

Messagepar lacouture.49 » dim. 04 mars, 2007 10:08 am

Image

Image

Image


Image

Image


plus de croissants à la boulangerie pour vivasco :up:
Avatar de l’utilisateur
lacouture.49
Donateur
Messages : 53592
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 9:09 am
Localisation : Arrivé à destination : la L1
Contact :

Messagepar lacouture.49 » dim. 04 mars, 2007 10:32 am

maville du jour:

Au bal des occasions, le Sco mena la danse
National. Angers - Nîmes (4-2). Les Angevins ont réalisé un match très plein, dans une rencontre rythmée, pour venir à bout des Gardois.
Voilà ce qui s'appelle une soirée pleinement réussie. Une victoire après un match qui tient Jean-Bouin en haleine. Une place de leader à la clé puisque Laval a cédé à Sète. Les Angevins ont donc réalisé une superbe opération en venant à bout d'une formation nîmoise qui n'abdiqua jamais mais qui dut rendre les armes face aux arguments angevins. Pourtant le Sco aurait pu ; bien avant de prendre le large, se mettre à l'abri. Les occasions qu'il manqua à ce moment-là n'eurent pas de conséquences néfastes. Angers prend donc seul les commandes du championnat, après une rencontre plaisante et de haut niveau.

Dans un début de rencontre très ouvert, ce furent les Nîmois qui allumèrent la première mèche sérieuse quand Beyrac vit sa frappe lobée percuter la transversale (7'). Angers répliquait alors sur une volée d'Obbadi captée par Dufresne (9') avant d'ouvrir la marque par Do Marcolino reprenant un centre au cordeau d'Obbadi de la droite (10'). Et dans la foulée ou presque, le Sco allait faire le break avec une sollicitation au-dessus de la défense de Moussi pour Planus qui doublait la marque (11').

Les Angevins débutaient donc au top. Sur la base d'un jeu vif et inspiré qui contrastait avec les évolutions longues et moins précises des Gardois. Ce qui n'empêcha pas Padovani d'effacer une erreur défensive en intervenant sur une frappe de Beyrac (21') décalé par Colloredo. Ce ne fut pas la seule lacune à ce sujet. Car Beyrac enrhuma la défense pour lancer Chavas (27'). Un retour à la marque de courte durée puisque Tangeaoui, lancé par Do Marcolinon prenait le meilleur sur Dufresne dans la minute suivante.

D'entrée en seconde période, Do Marcolino alertait encore Tangeaoui qui n'attrapait pas le cadre (49'). Et ensuite, un mouvement Tangeaoui-Planus aurait mérité meilleur sort (56'). Mais Nîmes n'était pas pour autant à la rue, dans un débat sans baisse de tension. Et les efforts des Gardois allaient être récompensés ; Chavas, laissé bien seul à gauche, eut tout le temps d'ajuster un centre pour une tête imparable de Beyrac (61'). Le Sco gâchait alors des possibilités en contres.

Une tentative de Beyrac à-côté (67'), un mouvement superbe en triangle Planus-Do Marcolino-Obbadi mal terminé par le Marocain (68'), un coup-franc où Ongoly fut surpris (71'), un arrêt réflexe de Padovani devant El Azzouzi (73'), le débat ne baissait pas d'intérêt. Djellabi échoua ainsi sur Dufresne (80') de même que Zoko reprenant de la tête un centre de Rouvière (83'). Plutôt haletant dans le genre.

C'est en fait le jeune Bourgeaud qui allait délivrer la sentence et arrêter le suspense. Son essai dévié par Dussart surprenait Dufresne (85').


Jean-François CHARRIER.

ANGERS - NÎMES : 4-2 (3-1).

Arbitre : M. Lecellier. 9 250 spectateurs

BUTS. Angers : Do Marcolino (10'), Planus (11'), Tangeaoui (28'), Bourgaud (85'). Nîmes : Chavas (27'), Beyrac (61'). AVERTISSEMENTS. Angers : Stephan (30'). Nîmes : Beyrac (30', 61').

ANGERS. Padovani - Pinault, Ongoly, Makuma, Ahou - Obbadi (Bourgaud, 77'), Moussi, Stephan, Planus (Djellabi, 73') - Tangeaoui (Zahiri., 88'), Do Marcolino. Non entrés : Martinelli, Carlier.

NÎMES. Duchesne - Roumegous (Petitjean, 79'), Alicarte, Dussart, Ecker - Horjak, Fedele (El Azzouzi, 53'), Rouvière, Chavas - Colloredo (Zoko, 24'), Beyrac. Non entrés : Gimenez, Rabuel.

Ouest-France
Avatar de l’utilisateur
jourdesco
Scoïste, enfin !
Messages : 36873
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 11:11 am

Messagepar jourdesco » lun. 05 mars, 2007 8:43 am

Article OF 2/12/2007:
Football : Un Sco épatant, tout simplement
Les Angevins, seuls en tête, n'avaient pas encore remporté de victoire devant une formation de haut de tableau. Ils l'ont fait face à Nîmes.
Pour mettre à mal les Gardois et prendre ainsi la place de leader du championnat, Laval ayant été battu à Sète, les Angevins ont réalisé leur match le plus complet et le plus dense depuis le début de l'exercice. C'est indéniable et ils auraient même pu marquer deux ou trois buts de plus, tant ils se procurèrent d'opportunités. Un démarrage dragster, ponctué par deux réalisations, des rebondissements avec deux retours au score des Nîmois, du mouvement, des combinaisons, de l'allant, un break au final avec le premier but du jeune Bourgaud, Jean-Bouin a vécu une belle soirée, pimentée à souhait. « Nous avons été généreux, créatifs et inventifs devant une défense qui fut longtemps la meilleure. » résumait Jean-Louis Garcia qui ajoutait. « Tout a été énorme, le jeu, la victoire, le public. Ce fut génial! »

Sur cette rencontre, son Sco, c'est vrai, fut épatant tout simplement. En ajoutant au résultat, la manière. « C'est un signe fort de nos progrès. Et pourtant nous avons tremblé un peu lorsque les Gardois sont revenus à 3-2. Mais finalement la logique du jeu a payé, car nous n'avons jamais cessé d'aller de l'avant. Nous avons enfin taper un gros et ce fut le match le plus abouti de notre part.» précisait encore le technicien angevin.

Le Sco s'est donc sérieusement positionné dans le bal des prétendants. Sans pour autant se prendre la tête. La preuve, cette réflexion de Garcia. « Châtellerault vendredi, ce sera un tout autre problème. Nous avons bousculé Nîmes, cela laisse présager de bonnes choses pour l'avenir. Là, nous avons repoussé un rival, c'est bien, nous avons pris 7 points sur nos trois rencontres consécutives à domicile, c'est bien aussi, mais le quatrième au classement est toujours à trois points. Il y a une cadence infernale en tête. Alors être premier, je n'y pense pas trop. Moi, je suis obnubilé par le collectif. Il faut maintenant, compte tenu de notre niveau de jeu, rester constants.»

Maintenant les Angevins, après des matches contre des adversaires directs pour la montée, vont avoir à affronter des équipes un peu moins huppées. Celles d'ailleurs contre lesquelles ils ont plutôt bien réussi jusqu'à maintenant. Il leur faudra donc garder la même concentration, la même lucidité. Dès vendredi donc dans la Vienne, puis ensuite en ce mois de mars, avec les réceptions de Pau, le dimanche 18 et de Cherbourg le vendredi 30, entrecoupées par un déplacement à Romorantin, le vendredi 23. Trois rencontres contre des formations qui luttent pour leur maintien. Si cette passe de trois est bien négociée, un boulevard s'offrira alors certainement au Sco à qui il restera ensuite deux visites délicates à faire, à Paris en avril et à Laval en mai.



Jean-François CHARRIER.

En marquant le premier but de sa carrière en National, Emmanuel Bourgeaud a mis définitivement le Sco à l'abri en fin de rencontre. Il est congratulé par tous ses coéquipiers qui remportent là un succès avec la manière pour devenir seul leader.

Ouest-France
Croaaaa!!!
Avatar de l’utilisateur
jourdesco
Scoïste, enfin !
Messages : 36873
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 11:11 am

Messagepar jourdesco » lun. 05 mars, 2007 8:44 am

Interview de Guy Moussi (OF):

Football : Guy Moussi : « Il ne faut pas se relâcher maintenant »
Cette victoire devant Nîmes, comment l'avez-vous vécu sur le terrain ?

J'ai trouvé qu'il s'agissait là d'un bon match. Une rencontre de haut niveau. C'était pour nous comme un choc équivalent à la Ligue 2. Et tactiquement, ce fut une belle satisfaction.

Il y a une semaine contre Boulogne, vous aviez été dominés toute la rencontre. Cette fois contre les Gardois, c'est vous qui avez assuré le tempo. Comment expliquez-vous cette différence ?

Contre Boulogne, nous avions déjà moins de fraîcheur. De plus cette formation nordiste est jeune, avec un jeu direct et beaucoup de pressing. Elle s'est montrée agressive et nous avons un peu perdu le fil du débat. Contre Nîmes, ce fut un peu le contraire. C'est une formation qui est expérimentée, qui ne s'alarme pas et qui, même menée, a pris son temps et ne s'est pas précipitée. Cela nous a beaucoup mieux convenu.

Voilà maintenant le Sco leader. Est-ce qu'entre vous, vous commencez à évoquer l'accession ?

Maintenant que nous sommes premiers, à cette date du calendrier, évidemment, nous sommes conscients que l'on peut y arriver. Mais pour l'instant, prenons les matches un par un. Tranquillement et avec la volonté à chaque sortie de nous imposer. Nous sommes dans une belle dynamique mais il faut garder le même état d'esprit.

A votre avis justement, qu'est ce qui pourrait empêcher le Sco d'aller jusqu'au bout maintenant ?

Cela serait que nous nous relâchions au niveau du groupe. Le collectif nous l'avons pour le moment. Il faut donc le garder. S'il s'estompe, là, ce pourrait être dangereux et nous pourrions connaître des désillusions. Cette saison, il n'y a pas de tension dans le groupe. Nous avons un état d'esprit irréprochable. C'est notre force. Ne l'oublions pas pour la suite.

Personnellement, pensez-vous être revenu à votre niveau après votre blessure l'an passé ?

Je travaille pour cela en tout cas, notamment avec Jean-Marc Mézenge (Ndlr : ancien entraîneur du club) avec qui je fais un travail tactique, de la vidéo aussi. Cela porte ses fruits, je crois. Et cela m'aide, avec des piqûres de rappel. Après ma blessure, j'en avais besoin pour me recadrer. Mais, en fait, mon jeu a changé. Avant, je faisais tout avec fougue, avec enthousiasme aussi. Je jouais beaucoup instinctivement. C'était un peu mes débuts. Mais pour confirmer, il faut autre chose. Je crois avoir progressé en lucidité. Sur un terrain, je prends plus conscience de ce que je fais, de ce qu'il faut faire aussi.


Recueilli par J.-F. C.

Le milieu de terrain angevin a sorti un gros match contre les Gardois. Comme toute l'équipe d'ailleurs. Et il espère bien que le Sco ira au bout dès cette saison.

Ouest-France
Croaaaa!!!
Avatar de l’utilisateur
SCOubi
Donateur
Messages : 4395
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 9:55 pm

Messagepar SCOubi » lun. 05 mars, 2007 8:48 pm

CO du lundi

Image

Image
La L1, on y est, on y reste...
Avatar de l’utilisateur
Tranquilou
Donateur
Messages : 18720
Enregistré le : sam. 01 oct., 2005 10:23 pm

Messagepar Tranquilou » ven. 09 mars, 2007 6:59 am

Revue de presse OF du 9 mars.

Garcia : "Il ne nous reste plus qu'à tracer notre route"
Image

Image
Avatar de l’utilisateur
Tiwy
Scoïste, enfin !
Messages : 22200
Enregistré le : sam. 10 juil., 2004 11:23 pm
Localisation : Nantes

Messagepar Tiwy » sam. 10 mars, 2007 12:25 pm

Ouest-France du 10.03 (J.F. Charrier) :
http://www.angers.maville.com/actu/re/a ... eine_.html
Avatar de l’utilisateur
hellion49
Professionnel
Messages : 1829
Enregistré le : lun. 21 févr., 2005 6:55 pm

Messagepar hellion49 » sam. 10 mars, 2007 3:29 pm

c o du 10 03 2007

Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
hellion49
Professionnel
Messages : 1829
Enregistré le : lun. 21 févr., 2005 6:55 pm

Messagepar hellion49 » sam. 10 mars, 2007 3:42 pm

Image
Avatar de l’utilisateur
jourdesco
Scoïste, enfin !
Messages : 36873
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 11:11 am

Messagepar jourdesco » lun. 12 mars, 2007 8:45 am

Article OF:
Football : Tangeaoui, l'attaquant qui ne connaît plus de souci
National. Depuis le début de l'année, le joueur d'Angers Sco a retrouvé toute son efficacité. Et il engrange les buts après une période de disette.
Pour déménager, ça déménageait. Flash-back. En début de championnat, la paire inédite Do Marcolino -Tangeaoui s'avère parfaitement complémentaire et enquiquine à qui mieux mieux toutes les défenses adverses. Le Gabonais en tire presque tous les fruits. Il commençait alors son ascension au firmament du classement des buteurs où il est encore, à l'heure actuelle, leader. Son complice, lui, restait aphone. Ce que tout le monde lui pardonnait, en Anjou, étant donné sa disponibilité en pointe, son utilité dans les fausses pistes et son incroyable débauche d'énergie. « Je me suis très vite intégré, je me sentais bien. Et en fait ce qui me manquait le plus était de marquer. Simplement », admet aujourd'hui Ahmed Tangeaoui. Le déclic, cet attaquant racé, qui empilait les réalisations ces dernières saisons (24 l'an passé à Beauvais en CFA, 20 à Bayeux en CFA 2 et 23 à Evreux en DH précédemment) crut bien l'avoir trouvé, en octobre, avec un but face à Romorantin. « Je me suis dit alors, c'est parti ! Mais je n'ai jamais réussi à enchaîner. Et ça, c'est terrible pour un attaquant. Ça cogitait dans ma tête. Je ne comprenais pas. Et cela m'a mis dans le trou. » Un passage à vide qui dura quelques semaines. Mais la trêve fut l'occasion d'une rupture. Tranquille. « Je me suis vraiment reposé. Je savais que j'avais toujours la confiance de mes dirigeants. Et je voulais leur faire voir qu'ils avaient raison de compter sur moi. »

7 buts en 7 rencontres

Pour Tangeaoui, le début de l'année 2007 fut donc le clair après l'obscur, le jour après la nuit. La mécanique de précision se met alors en route à Cannes avec son second but de la saison. Il passe un peu inaperçu car le même soir, son pote Do Marcolino lui fait encore une part d'ombre en réalisant un quadruplé. Mais sa série est lancée et l'efficacité est au rendez-vous désormais. But contre Raon, doublé contre Sannois-St-Gratien, but encore à Clermont, but face à Boulogne et enfin but contre Nîmes. « Là, je suis vraiment soulagé. » D'où vient alors ce changement incroyable dans le réalisme ? « Je crois que je ne me prends plus trop la tête. Devant le but, maintenant, je suis plus lucide, plus concentré. Je me précipite moins également. » Et c'est parfait pour le Sco au moment où son buteur fétiche, Fabrice Do Marcolino, n'est plus aussi régulier et marque un peu le pas. Sans qu'il y ait pour autant de plaisanterie sur le sujet. « Non, non, on ne se chambre pas. Jamais. Nous nous entendons très bien sûr et en dehors du terrain. » répond Ahmed Tangeaoui, qui bénéficie à son tour du travail de son compère.

L'idéal bien sûr serait qu'ils s'y mettent en tandem. « Cela serait bien si ca arrivait. » reconnaît le Franco-marocain, qui ne s'est fixé pour la saison aucune limite sur ce plan-là. « Marquer le plus possible. Marquer et surtout faire gagner l'équipe. » Voilà qui ne s'est pas produit à Châtellerault, samedi. Où Tangeaoui fut sorti presque à l'heure de jeu. « C'est un choix du coach qui a voulu fermer la rencontre. C'est vrai que cela met un peu les boules. C'est toujours un peu ch... de ne pas finir. Mais il n'y a pas de souci... » Cette dernière phrase colle bien à Tangeaoui qui, en Anjou, construit calmement son nid.


Jean-François CHARRIER.

L'année 2007 a bien débuté pour Ahmed Tangeaoui qui, après quelques mois sans marquer, a retrouvé le chemin du but et se montre réalisateur, régulièrement ces derniers temps.

Ouest-France
Croaaaa!!!
Avatar de l’utilisateur
JUJUSCO
Professionnel
Messages : 1458
Enregistré le : lun. 15 août, 2005 9:30 am
Localisation : LA POMMERAYE
Contact :

Messagepar JUJUSCO » lun. 12 mars, 2007 11:04 am

TV MAG
Image
Image=>Merci W.<=
Avatar de l’utilisateur
lacouture.49
Donateur
Messages : 53592
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 9:09 am
Localisation : Arrivé à destination : la L1
Contact :

Messagepar lacouture.49 » ven. 16 mars, 2007 2:11 pm

journal sud ouest ce matin:

AVANT ANGERS --17 joueurs mobilisés pour aller chez le leader

Zubar revient
:B.G.


Comme le club nautique d'Angers organise samedi, une compétition de natation qui devrait réunir deux mille personnes, le club de foot a demandé au Pau FC de décaler le match au dimanche.
Tous les observateurs du National auront les yeux braqués sur le stade Jean-Bouin, car Angers aura perdu sa place de leader, la veille, puisque tous les autres auront joué. Il sera peut-être même troisième, si Boulogne s'impose, ce soir à domicile, devant Romorantin et que Clermont en fasse autant, demain, contre Cherbourg. Ce qui, au passage, arrangerait bien aussi, les affaires du Pau FC. Mais il faudra quand même se frotter au leader, le lendemain, avec une équipe qui reste sur une très bonne prestation, face à Boulogne.


Qui dans l'axe ? Aussi, l'entraîneur palois Jean-Luc Girard, s'interroge-t-il sur la ou les modifications qu'il pourrait apporter. En fait, la réflexion tourne autour de deux postes, dans le secteur défensif. Stéphane Zubar qui a purgé son match de suspension, postule à une place de titulaire dans l'axe de la défense, où Mickaël Bertrand a fait une excellente rentrée samedi dernier et Moustaph Keïta qui a retrouvé toutes ses sensations, après plusieurs semaines de remise à niveau, pourrait débuter lui aussi la rencontre, en milieu récupérateur, à la place de Tino Costa.
La décision sera prise demain matin, à l'issue de la mise en place prévue au Hameau, à 9 heures.
Pour l'instant, le coach béarnais retient dix-sept joueurs, avec le retour du gardien remplaçant, Nicolas Griffoulière. C'est l'ensemble de l'effectif sur lequel il peut compter pour aller affronter le leader, mais les nouvelles de l'infirmerie sont rassurantes. Mohamed Daoudi a repris avec le groupe, Julien Labat et Jean-Vivien Bantsimba ont retrouvé le terrain. Ils devraient s'entraîner normalement à partir de la semaine prochaine. Seul Kevin Barralon est encore éloigné de la pelouse. Après la radio de contrôle, la fracture du péroné n'est pas assez consolidée et il doit observer encore une quinzaine de jours de convalescence, avec uniquement des soins de kiné. Son retour ne devrait être effectif que dans trois semaines.
Mais dans l'ensemble, Jean-Luc Girard devrait pouvoir faire bientôt jouer la concurrence : « C'est la situation que je préfère, dit-il, pour avoir de l'émulation. Je préfère avoir des problèmes pour en choisir seize, puis onze, plutôt que de retenir ceux qui sont valides, comme c'était trop souvent le cas, cette saison. »
Le groupe du Pau FC. Bell, Griffoulière - Vigier, Bertrand, Di Bartoloméo, Gardan, Zubar - Bikoyoi, Keita, Costa, Tassali, Aernoudt, N'Zif - Moreno, Dia, Tandia, Aristouy.
Djéman
Scoïste, enfin !
Messages : 5094
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 3:22 pm
Localisation : Angers

Messagepar Djéman » sam. 17 mars, 2007 4:07 pm

Image
Avatar de l’utilisateur
manu49
Junior
Messages : 658
Enregistré le : lun. 24 mai, 2004 6:38 pm
Localisation : 94

Messagepar manu49 » dim. 18 mars, 2007 9:17 am

Football : Le Sco doit avant tout maintenir le cap

National. Angers - Pau, ce dimanche (18 h).
Les Angevins, forts de leurs onze matches sans défaite, entendent bien poursuivre la série.

« Nous avons notre sort entre nos mains. Alors, ne nous préoccupons pas des résultats de nos adversaires directs. Concentrons-nous au contraire sur nos propres productions. C'est ainsi que l'on pourra rester en tête. » Jean-Louis Garcia se focalise donc sur la vie de son groupe. Avant tout. Les Angevins qui restent sur une sortie épatante à Jean-Bouin face à Nîmes, ont bénéficié après Châtellerault (1-1), de trois jours de repos. « Il fallait se changer un peu les idées. Se régénérer pour repartir. Faire une coupure mentale après l'avertissement reçu dans la Vienne. Et je leur ai simplement dit, vous voyez les gars, si nous sommes aussi peu présents qu'à Châtellerault, nous pouvons avoir des difficultés. » L'entraîneur angevin a donc remobilisé son monde. Car la période est d'importance. Après Pau, se profilera un déplacement à Romorantin et la réception de Cherbourg. « Sur les quatre matches, à l'aller nous avions pris 12 points. Cela n'est plus possible. Mais si nous négocions bien ces rencontres, nous pouvons avoir un pied dedans », ajoute joliment Garcia, qui poursuit encore : « Aujourd'hui, il faut avancer. Ce qui importe, en fait, n'est pas la première place, mais le fait de laisser le quatrième le plus loin possible. »

Le meilleur moyen d'y parvenir est d'engranger, face aux Béarnais moins performants que la saison dernière à l'extérieur, les trois points. Position de leader ou pas. « Les Palois prennent beaucoup de buts », relève Garcia. «Essayons donc de les bousculer vite. Nous avons certaines certitudes à domicile. Elles doivent nous permettre de mettre le feu vite et de les faire douter. Sans cigare, sans suffisance, mais avec confiance et détermination. »En fait, l'entraîneur angevin, qui devrait titulariser Carlier et Djellabi en défense (Ongoly souffre d'un genou et Ahou est suspendu), mise sur du dynamisme, de la mobilité, de la créativité, de l'envie d'aller de l'avant. Un peu comme devant les Gardois (4-2) voici quinze jours. « Nous pouvons nous en inspirer, en effet. »

L'objectif du Sco, pour cette fin de saison, est de maintenir le cap actuel, à savoir, grosso modo, obtenir des victoires à domicile et des nuls à l'extérieur. « Si tel est le cas, conclut Jean-Louis Garcia, nous ne saurons pas loin du compte. » Stephan et ses coéquipiers savent donc ce qu'il leur reste à faire.

Jean-François CHARRIER.


ANGERS : Padovani - Pinault, Makuma, Carlier, Djellabi - Planus, Moussi, Stephan, Obbadi - Tangeaoui, Do Marcolino. Remplaçants: Martinelli (G), Vespuce, Sola, Zahiri, Biakolo.


PAU : Bell - Vigier, Bertrand, Di Bartoloméo, Gardan - Costa, Bikoyoï, N'Zif, Aernoudt - Moreno, Aristouy. Remplaçants: Leglib (G) Zubar, Tandia, Dia, Keita.

Arbitre: M. Varela.

Image
Karim Djellabi qui évoluera comme latéral gauche (Délid Ahou étant suspendu) et ses coéquipiers vont tenter face aux Palois d'enflammer la rencontre d'entrée pour semer le doute chez l'adversaire.

Ouest-France
Djéman
Scoïste, enfin !
Messages : 5094
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 3:22 pm
Localisation : Angers

Messagepar Djéman » dim. 18 mars, 2007 11:55 am

CO de Samedi

Image
gruyere
Cadet
Messages : 317
Enregistré le : mer. 28 avr., 2004 9:18 am
Contact :

Messagepar gruyere » dim. 18 mars, 2007 9:45 pm

réaction de Jean Louis Garcia en ligne sur www.segreactu.com
Avatar de l’utilisateur
lacouture.49
Donateur
Messages : 53592
Enregistré le : sam. 27 mars, 2004 9:09 am
Localisation : Arrivé à destination : la L1
Contact :

Messagepar lacouture.49 » lun. 19 mars, 2007 9:13 am

Football : Angers Sco reprend sa place de leader
National. Angers - Pau (2-0). Les Angevins ont eu du mal à prendre la mesure des Béarnais. Mais la situation s'est décantée après la pause grâce à leur duo de buteurs.
Ce fut long à venir mais c'est tout de même venu. Après une première période assez crispée, surtout au début, les Angevins, grâce à Tangeaoui et à Do Marcolino, ont pris le dessus sur des Palois vaillants, qui ne fermèrent jamais le jeu mais qui, globalement, furent dominés. Cette victoire, qui ne se dessina pas avec aisance mais plutôt avec patience, permet au Sco de retrouver sa place de leader et surtout de repousser le quatrième, en l'occurrence Laval, à cinq points et le cinquième, Paris FC, à sept longueurs. C'est donc tout bénéfice pour les hommes de Garcia qui ont donc assuré l'essentiel.

9 buts pour Tangeaoui, 22 pour Do Marcolino

Malgré quelques ballons distillés avec lucidité par Obbadi, les Angevins, à la meilleure fluidité dans les mouvements, n'arrivaient pas pour autant à trouver de véritables brèches, si ce n'est un essai en pivot de Do Marcolino (18') face à des Palois qui ne refusaient pas le jeu. Il fallut un centre appuyé de Moussi pour voir Tangeaoui, signalé hors jeu, s'offrir la première vraie ouverture (26'). Pour leur part, les Béarnais n'inquiétaient pas non un Padovani peu souverain dans ses prises de balle. Une tentative de Stephan non cadrée (32'), un coup de tête surprise de Do Marcolino qui frôla le montant (25') puis une frappe en déséquilibre du Gabonais (39') constituèrent ensuite les points forts d'une domination angevine bien trop hésitante dans les transmissions pour être efficace. Tangeaoui non plus n'arriva pas à accrocher le cadre avant la pause (44').

Le coup de poignard, c'est bel et bien Pau qui faillit l'administrer. Un centre de Costa trouva, en effet, la tête d'Aristouy qui prolongea dans la lucarne. Mais Padovani trouva la bonne parade (47'). Les Angevins, souvent maîtres du ballon, n'arrivaient à trouver les décalages. Question de rythme mais aussi de précision. Ce fut évidemment le moment que choisit le Sco pour placer une vraie accélération. Elle partit de Planus, parvint à Do Marcolino qui réalisa un petit exploit technique et fut conclue par Tangeaoui, idéalement démarqué (59'). Cet avantage ne donna pas pour autant des ailes aux coéquipiers de Stephan. Un coup franc de Costa frôla ainsi le cadre (75') mais Do Marcolino éteignit ensuite les vélléités des Béarnais, en reprenant un centre de Tangeaoui (76').

En ayant fait le break, le Sco se mettait à l'aise. Et effectivement il ne fut guère inquiété ensuite même si un essai enroulé de Dia n'atterit pas loin du cadre (91').

Jean-François CHARRIER

Angers - Pau : 2-0 (MT : 0-0). Arbitre : M. Valera. 5 520 spectateurs.

BUTS. Angers : Tangeaoui (59'), Do Marcolino (76'). AVERTISSEMENT. Pau : Zubar (23')

Angers : Padovani - Pinault, Makuma, Carlier, Djellabi - Obbadi (Biakolo, 88'), Moussi, Stephan (Sola, 69'), Planus (Zahiri, 84')- Tangeaoui, Do Marcolino. Non entrés : Martinelli, Vespuce.

Pau : Bell - Vigier, Di Bartoloméo, Zubar, Gardan - N'Zif, Costa, Bikoyoï, Aernoudt (Tandia, 88') - Moreno, Aristouy (Dia, 73'). Non entrés : Griffoulière, Keita, Tassali.

• Une minute de silence a été observée à la mémoire de M. Germond, un supporter de La Jubaudière, décédé lors de la précédente rencontre face à Nîmes. Ceci avant le coup d'envoi donné par un ex-Scoïste et actuel meilleur buteur de la Ligue 1, Steve Savidan. A la mi-temps ce fut le moment d'émotion pour les hockeyeurs de l'ASGA qui présentèrent au public la coupe de France qu'ils s'adjugèrent récemment devant Epinal à Bercy.

• Première pour Padovani. Pour la première fois de la saison, Jean-Daniel Padovani a porté le brassard de capitaine du Sco. Celui-ci lui a été rétrocédé par Mickaël Stephan, sorti en cours de rencontre.
Avatar de l’utilisateur
hellion49
Professionnel
Messages : 1829
Enregistré le : lun. 21 févr., 2005 6:55 pm

Messagepar hellion49 » lun. 19 mars, 2007 12:33 pm

co du 19

Image
Image
Image
Image
Image
Image

ouest france du 19 mars

Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Omega
Poussin
Messages : 39
Enregistré le : mar. 22 août, 2006 2:18 pm

Messagepar Omega » lun. 19 mars, 2007 12:55 pm

(c) Sud-Ouest http://www.sudouest.com/190307/vil_bea_ ... 286140.xml
ANGERS-PAU FC.-- Les joueurs de Jean-Luc Girard ont résisté 45 minutes avant de craquer chez le leader

Les Palois ont subi la loi du leader angevin hier en fin d'après-midi en Anjou. Les Béarnais ont gêné le SCO avant la pause avant de craquer sur des buts du duo Tangeaoui-Do Marcolino.
Les Angevins sont les premiers en action. Sur un coup-franc d'Obbadi, un tir de Tangeaoui inquiète Bell (16e). Mais c'est surtout une frappe en pivot de Do Marcolino, après un contrôle orienté aérien, qui frôle le montant (18e).
Le SCO ne parvient pas à déboussoler le dispositif compact des Palois. Mais il reste le plus dangereux comme lorsque Moussi centre pour le feu follet Tangeaoui dont la reprise passe d'un rien à côté (27e). Les Béarnais ont été tout près d'encaisser un but gag quand, sur un dégagement en catastrophe de Vigier, Do Marcolino se retrouve bien involontairement sur la trajectoire et oppose sa tête. Bell battu voit le ballon passer du bon côté de son poteau gauche (35e).
La meilleure opportunité de la première période pour les Angevins vient de la gauche : Planus centre au deuxième poteau pour Pinault qui prolonge de la tête pour Do Marcolino qui, idéalement placé, pose sa reprise au dessus (39e). Sur une action collective, rythmée par Obbadi et Planus, Tangeaoui pique son ballon dans le petit filet (44e).


A sens unique. Un centre de Aernoudt pour Aristouy, seul au point de penalty, est tout près de faire mouche. Malheureusement pour Pau, Padovani sort le grand jeu face à la tête d'Aristouy qui prenait le chemin de la lucarne (47e).
Servi en pleine surface par Djellabi, Do Marcolino, dos au but, tente de se retourner. Sa passe lobée pour lui-même se transforme en cadeau pour Tangeaoui qui ne se fait pas prier pour tromper à bout portant Bell (1-0, 59e).
Les Béarnais n'arrivent plus à se rapprocher et sont de plus en plus mis en difficulté par l'animation offensive du SCO.
A l'exception d'un joli coup-franc de Costa à 20 mètres au ras du montant (75e), le match est à sens unique au rayon des occasions. En revanche, lancé par Pinault dans l'espace, Tangeaoui entre dans la surface et sert Do Marcolino qui, d'un intérieur du pied, fait le break (2-0, 76e). Le K.O. réussi par le SCO plie complètement la partie. Le tir de Zahiri (89e) n'est pas loin de donner une ampleur plus grande au score, même si Tandia adresse une frappe enveloppée en contre (91e).
Le Pau FC confirme ses mauvaises deuxièmes mi-temps où son bilan est lourd : 14 buts inscrits? contre 26 buts encaissés (-12) ! Le premier acte est beaucoup plus solide (20 bp ; 15 bc ; +5).
Alors qu'Angers a repris les commandes du National, somme toute logiquement, les hommes de Jean-Luc Girard restent coincés au treizième rang, à portée de fusil de la zone dangereuse.
C'est parceque la lumiere se deplace plus vite que le son que certains ont l'air brillant avant d'avoir l'air con!

Retourner vers « 2006-07 : 3° et promu en L2 avec 71 pts »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité