[Joueur de la décennie] 1970-1979

Quel est LE joueur de la décennie 1970-1979 ?

Le sondage s’est terminé le sam. 15 juin, 2019 2:49 pm

GALLINA René
1
1%
FELCI Christian
0
Aucun vote
DAMJANOVIC Milan
2
3%
BRULEZ Patrick
0
Aucun vote
CITRON Jean-Yves
0
Aucun vote
CASSAN Michel
0
Aucun vote
LEMEE Jacky
0
Aucun vote
POLI Albert
1
1%
GUILLOU Jean-Marc
56
72%
BERDOLL Marc
15
19%
EDWIGE Eric
2
3%
BARTHELEMY André
1
1%
 
Nombre total de votes : 78
christophe h
Donateur
Messages : 4613
Enregistré le : sam. 16 janv., 2016 12:11 pm
Localisation : Lille

Re: [Joueur de la décennie] 1970-1979

Messagepar christophe h » dim. 23 juin, 2019 7:29 am

Dernier message de la page précédente :

sad a écrit :
captaineDan a écrit :
SCOBARNAVE a écrit :C'est Stefan Kovacs qui je crois le sélectionne pour la première fois, malheureusement trop tard dans sa carrière

;) oui ! Il a fallu l'oeil avisé de cet entraîneur roumain pour enfin mettre en lumière notre Jean-Marc Guillou, lamentablement snobé si longtemps par l'affreux jojo de Georges Boulogne et son Foot fadasse et looser d'une des pires époques du Foot Français ...




je n'ai pas connu cette période...mais on entend tellement parler de cette période ( le meilleur sco que l'on a jamais vu ) que ça donne envie !


on vous croit complètement et on imagine ( par procuration ) ce que ça devait être !

on vous envie pour ce que vous avez connu ! … veinard

Voilà tout s'explique… pessos car n'ayant pas connu cette fabuleuse période qui envoyait du rêve, et du lourd! Les pessos à l'époque disaient que Guillou était lent. Tu parles sur le terrain les adversaires s'en prenaient des paquets de vents!
le foot est un jeu, et l'ai toujours considéré ainsi, même gamin quand j'y jouais en club, sur les terrains vagues de mon quartier, dans les cours d'école ou de collège… mais y'a le SCO, et alors là forcément… ALLEZ SCO!
lointainscoiste
Scoïste, enfin !
Messages : 18755
Enregistré le : sam. 06 juil., 2013 1:51 am
Localisation : en ligue 1

Re: [Joueur de la décennie] 1970-1979

Messagepar lointainscoiste » mar. 25 juin, 2019 12:56 pm

C'était un faux lent, parfois il donnait l'impression de trottiner comme Verratti, mais toujours là où il fallait au moment où il fallait pour faire le geste qu'il fallait. Ses déplacements étaient mesurés, ses passes millimétriques et ses dribbles déstabilisants. Mais jamais de trop à la différence de certains jeunes aussi talentueux mais moins calculateurs des efforts aujourd'hui.

Il est vrai que quand on est entré en scoitude avec des favoris solidement ancrés en D1, cela créé une sacrée dose de confiance en ses couleurs.

Retourner vers « Un fringant centenaire »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités